Actualité Financière & Boursière en direct - Finances News

Secteur bancaire : Les causes sous-jacentes à la sous-liquidité

70% de l’épargne au Maroc sont constitués de placements liquides à court terme qui ne permettent pas le financement d’investissements structurants. Les mesures mises en place par le gouverneur de BAM pour remédier à cette problématique de la sous-liquidité bancaire, comme la baisse du tau

Micro-crédit : Vers un renforcement du dispositif de contrôle

12 institutions de micro-crédit, dont 2 filiales bancaires, se partagent le marché. Objectif : 3 millions de bénéficiaires à l’horizon 2020.

Marché à terme : Bientôt le bout du tunnel ?

Le marché à terme sera destiné en premier aux institutionnels. Il devrait entrer en vigueur cette année.

Marché boursier : La capacité bénéficiaire en hausse

Elle s’apprécie de 8,8%. La société gestionnaire, elle aussi, a réalisé un bon cru au terme de l’exercice 2010.

Casablanca Finance City : La place boostera le PIB de 2%

100 ha lui seront dédiés. Le projet sera opérationnel à partir de 2014, mais les entreprises peuvent y travailler dès l’année 2011.

Loi de Finances 2011 : Le poids du socials’alourdit

L’enseignement, la santé et les régions montagneuses ont bénéficié respectivement de 48, 20 et 20 Mds de DH. Le budget de la compensation a été revu à la hausse avec une rallonge de 15 Mds de DH.

Entretien : «Les chantiers enclenchés lors de la fusion sont quasiment bouclés»

La compagnie a des projets en Afrique, voire au Maghreb, mais la tourmente internationale incite à prendre le temps qu’il faut. CNIA SAADA Assurance a désormais la capacité de gérer l’ALM (gestion actif-passif) sans la confier à un cabinet extérieur. Le secteur des assurances au Maroc est

Factoring : Un marché encore timide

Depuis la fin des années 90, l'activité a touché progressivement, et de plus en plus, le marché domestique. Ce secteur attire de plus en plus d’opérateurs.

Sociétés de financement : La croissance ralentit

Désormais, la croissance n’est plus à deux chiffres. Le crédit automobile poursuit sa baisse. Les concours à l’économie ont progressé de 6,4 %.

Entretien : «Les lois peuvent sembler contraignantes,

La prévention du risque d’endettement, le ralentissement des ventes de voitures et la dynamique des banques, expliquent la baisse du rythme de production des sociétés de crédit. Mostafa Melsa, Directeur délégué de l'Association professionnelle des sociétés de financement, décline les cha