Pétrole : la Libye souhaite bénéficier de l'expertise égyptienne pour réhabiliter ses infrastructures

Pétrole : la Libye souhaite bénéficier de l'expertise égyptienne pour réhabiliter ses infrastructures

Mustafa Sanalla, président de la National Oil Corporation, la compagnie pétrolière nationale de Libye, a déclaré dimanche que son pays cherchait à développer sa coopération avec les entreprises égyptiennes afin de réhabiliter ses propres infrastructures pétrolières. 

Il a tenu ces propos au cours d'une rencontre au Caire avec le ministre égyptien du Pétrole et des Ressources minérales, Tarek al-Molla. Le responsable libyen a souligné que son pays désirait bénéficier de "l'éminente expertise égyptienne" en matière de conception de projets, de travaux de génie civil et de maintenance d'installations pétrolières, a déclaré dans un communiqué le ministère égyptien du Pétrole et des Ressources minétales. M. al-Molla a souligné que l'Egypte soutenait les efforts de la Libye pour restaurer les capacités de son industrie pétrolière, notamment "dans le cadre d'une coopération permanente entre les deux pays".

Il a indiqué que le secteur pétrolier égyptien était prêt à contribuer le plus efficacement possible à la reconstruction et à la réhabilitation des infrastructures pétrolières et gazières de la Libye.

Le secteur pétrolier, principale source de revenus de la Libye, a énormément souffert des attaques commises contre ses champs de pétrole et ses ports. La Libye est plongée dans la violence et l'instabilité politique depuis la chute du gouvernement de l'ancien dirigeant Mouammar Kadhafi en 2011.

Avec AFP

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 27 Mai 2022

Bank Al-Maghrib organise la 26e Conférence des gouverneurs des Banques centrales des pays francophones

Jeudi 26 Mai 2022

Maroc. Net rebond des arrivées de touristes en ce début d'année 2022

Lundi 23 Mai 2022

CNDH: «L’approche sectorielle de la santé a été l’une des grandes erreurs des gouvernements passés»

Lundi 23 Mai 2022

BCE: l'ère des taux négatifs pourrait cesser "d'ici la fin du 3e trimestre", selon Lagarde

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux