Data Scientist: ces profils «Most Wanted» du marché du travail

Data Scientist: ces profils «Most Wanted» du marché du travail

Avec l'avènement rapide des technologies émergentes, le data scientist occupe désormais un poste à haute valeur ajoutée. Ces «professionnels des données» sont parmi les plus courtisés du marché du travail dans le monde.

 

Par K. A.

Plusieurs entreprises comme Meta, Amazon, YouTube ou Netflix améliorent l'expérience-utilisateur en fournissant des recommandations personnalisées sur ce qu'il faut acheter et ce qu'il faut regarder. Il serait impossible d'effectuer ces tâches sans la collecte, la gestion et l’analyse des données. C'est là qu'intervient la science des données. Domaine interdisciplinaire lié au Big data, à l’IA et à l'apprentissage automatique (AA), la science des données (ou Data Science) s'appuie sur des processus, des méthodes et des algorithmes scientifiques pour extraire des informations clés à partir de données brutes. Ces dernières années, il y a eu une augmentation exponentielle des postes vacants pour les emplois en science des données et ses différentes composantes.

Rien qu'en 2019, Glassdoor, plateforme de recherche d'emploi et de notation des entreprises, l'a nommé ‘l'emploi numéro un aux ÉtatsUnis. D’ailleurs, la taille du marché mondial des plateformes de science des données devrait atteindre 165,5 milliards de dollars d'ici 2026, avec une croissance du marché de 27% TCAC au cours de la période de prévision, selon Globenewswire. En 2019, des rapports et études de LinkedIn et d’Indeed mettaient en lumière l’intérêt croissant des employeurs pour ce métier, contrebalancé par un fort manque de talents disponibles. De nombreuses entreprises et organisations font face à une pénurie d'experts en la matière.

«L'une des principales raisons de ce manque de profil est qu'il s'agit d'une discipline complexe et difficile», indiquent les experts. Selon un récent rapport de Burning Glass, 42% des postes de Data Science requièrent un diplôme de niveau master ou supérieur. Pour remédier à cette déficience, de nombreuses universités ont mis en place des programmes de data science, d'analyse de données ou de Machine Learning. Par exemple, les géants comme IBM et Amazon préfèrent remédier à la pénurie d'experts en formant leurs propres employés à l'analyse de données et à l'intelligence artificielle. Afin de répondre aux besoins en compétences liées à la data au Maroc et en Afrique, Africa Data Lab et Mines ParisTech ont lancé récemment une formation à la data science 100% à distance.

«La digitalisation et le numérique sont au cœur de la stratégie des établissements publics et privés. Il est primordial de mener, en parallèle de cette transformation digitale, une stratégie data pour traiter, analyser et valoriser les données de l’entreprise pour tirer profit à travers des indicateurs d’aide à la décision», souligne Mohammed Lahlou, Managing director d’Africa Data Lab, à l’issue de ce partenariat.

Sans ces professionnels des données, les entreprises ne peuvent pas tirer profit de l’amas de ces données disparates qu’elles détiennent. Les leaders de la technologie le savent. Cette incapacité à maximiser l’usage des données rend le recrutement de ces talents une nécessité. En effet, les entreprises sont conscientes de cette exigence, et font donc du métier de data scientist l’un des plus «Most Wanted» du marché. Des spécialistes qui restent relativement rares, et difficiles à polariser. 

 

Ce profil que les entreprises marocaines recherchent le plus
Les conclusions du Digital Trends Morocco 2020, une étude très sérieuse sur les tendances digitales au Maroc, particulièrement chez les grands comptes (les annonceurs), montre que ces entreprises ont pris conscience de la nécessité de renforcer leurs équipes digitales avec des compétences spécifiques : 52% des annonceurs pensent recruter des personnes pour leur activité digitale en 2017 contre 39% seulement en 2016. Le Data scientist arrive en tête des besoins, aux côtés des chefs Media Online et des responsables innovation.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 14 Avril 2024

Les recettes douanières dépassent 20,68 MMDH à fin mars 2024

Samedi 13 Avril 2024

Dette extérieure: la PEG se creuse à 791,6 milliards de DH en 2023

Samedi 13 Avril 2024

OpenAI Voice Engine : percée ou danger ?

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux