Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Rattrapé par un scandale, le DG du groupe Nissan, Hiroto Saikawa démissionne

Rattrapé par un scandale, le DG du groupe Nissan, Hiroto Saikawa démissionne
Mardi 10 Septembre 2019 - Par Finances News

Le directeur général exécutif de Nissan, Hiroto Saikawa, rattrapé par un scandale de prime indûment perçue, va démissionner le 16 septembre, vient d'annoncer le groupe qui vit un nouvel épisode de sa profonde crise depuis l'arrestation et l'éviction de Carlos Ghosn.

L'actuel directeur opérationnel du groupe, Yasuhiro Yamauchi, assurera l'intérim dans l'immédiat. Puis le comité des nominations au sein du conseil d'administration a l'intention de choisir "d'ici fin octobre" un successeur à Saikawa, a déclaré le président du conseil d'administration du groupe, Yasushi Kimura, lors d'une conférence de presse au siège de Nissan à Yokohama, près de Tokyo, rapporte l'AFP.

Les conclusions de l'audit interne mené par Nissan et présenté lundi aux membres du Conseil d'administration ont confirmé ce que des médias japonais indiquaient: en 2013, Saikawa a délibérément fait en sorte que ses "share appreciation rights" (SAR), une prime en numéraire correspondant à une plus-value liée à la hausse de l'action Nissan sur une période définie, soient gonflées.

A la demande de Hiroto Saikawa, la date d'exercice de ses SAR avait alors été différée d'une semaine, entraînant une hausse "illégitime" de sa prime à hauteur de 47 millions de yens (environ 400.000 euros au cours actuel), selon l'audit de Nissan.

Cette action n'était pas "illégale" mais elle était "contraire aux règles" internes de l'entreprise, a précisé Motoo Nagai, responsable du comité d'audit au sein du conseil d'administration, d'après l'AFP toujours.

Le départ précipité de MHiroto Saikawa arrive en effet à un moment peu propice pour Nissan, dont les profits et les ventes sont au plus mal. Le groupe vient aussi d'entamer une vaste restructuration de ses activités de production, qui va passer par la suppression de 12.500 emplois dans le monde.

 

Avec AFP

Actualité Entreprises

Partage RÉSEAUX SOCIAUX