Stalkerwares: l'ombre numérique qui vous suit à la trace

Stalkerwares: l'ombre numérique qui vous suit à la trace

Les stalkerwares, ces logiciels espions utilisés pour surveiller secrètement les téléphones des conjoints, enfants ou employés, sont de plus en plus répandus dans le monde.

 

Par K. A.

Il y a des ombres qui vous suivent partout, même lorsque vous ne les voyez pas. Et dans notre monde hyperconnecté, ces ombres peuvent prendre la forme insidieuse des stalkerwares. Le terme «stalkerware» désigne des applications malveillantes qui sont installées sur un appareil sans le consentement de son propriétaire. Ces applications ont pour but de surveiller les activités de l'utilisateur, souvent dans un contexte de relations abusives ou de harcèlement. Elles peuvent ainsi accéder aux messages, aux appels, aux photos et aux données de localisation de l'utilisateur sans que ce dernier ne le sache.

Ces logiciels de traque ou de harcèlement sont un véritable fléau pour les victimes, qui peuvent se sentir constamment surveillées et traquées. Pourtant, il est souvent difficile de les détecter, car elles fonctionnent en mode furtif, sans émettre de notifications ou d'alertes. En 2020, l'entreprise de sécurité informatique Kaspersky a rapporté une augmentation de 67% du nombre de stalkerwares détectés sur les appareils mobiles par rapport à l'année précédente. En 2022, les données de Kaspersky révèlent que 29.312 personnes ont été affectées par les stalkerwares, un chiffre qui se rapproche des 32.694 utilisateurs touchés en 2021.

Selon le Kaspersky Security Network, en 2022, la Russie, le Brésil, l'Inde, l'Iran et les États-Unis d'Amérique ont été les cinq pays les plus touchés par les stalkerwares. La Turquie, l'Allemagne, l'Arabie Saoudite, le Yémen et enfin le Mexique, complètent ce top 10. La France figure à la 14e place des pays les plus concernés par les stalkerwares, derrière l'Égypte (11e), l'Algérie (12e), l'Italie (13e) et avant le Royaume-Uni (15e).

Selon une enquête menée en 2021 par l'entreprise de cybersécurité NortonLifeLock, 1 personne sur 10 a déclaré avoir été victime d'un stalkerware à un moment donné de sa vie. Malgré leur nature malveillante, les stalkerwares sont en réalité des logiciels tout à fait légaux. Ils sont proposés comme des outils de surveillance parentale ou de sécurité d'entreprise. Mais en réalité, ils sont souvent utilisés de manière abusive pour harceler, menacer ou intimider les victimes. Très difficiles à détecter et même à supprimer, ces logiciels de traque peuvent se dissimuler dans des applications légitimes ou même dans des mises à jour système. Certaines variantes peuvent même résister à une réinitialisation complète du téléphone.

Ces chiffres soulignent la nécessité de prendre au sérieux la menace des stalkerwares et de sensibiliser le public à cette question de sécurité importante. L’année dernière, une étude menée par l'entreprise de sécurité mobile Lookout a révélé que les stalkerwares les plus couramment utilisés, étaient ceux qui surveillaient les messages texte, les appels, la localisation GPS, les médias sociaux et les e-mails. Les conséquences de l'utilisation de stalkerware peuvent être dramatiques, allant de la violation de la vie privée à la violence physique. Les victimes peuvent se retrouver piégées dans des relations abusives, incapables de s'échapper d'un partenaire qui sait tout de leurs faits et gestes. 

 

Les mesures à prendre pour se protéger contre les stalkerwares
• Utilisez un antivirus et un pare-feu fiables sur tous vos appareils, y compris les téléphones portables et les tablettes.
• Évitez de télécharger des applications suspectes ou de sources inconnues.
• Vérifiez régulièrement vos appareils pour détecter tout programme malveillant ou tout comportement suspect.
• Assurez-vous que vos comptes en ligne sont protégés par des mots de passe forts et uniques, et activez l'authentification à deux facteurs lorsque cela est possible.
• Ne partagez jamais vos informations personnelles, telles que votre adresse ou votre numéro de téléphone, avec des personnes que vous ne connaissez pas ou en qui vous n'avez pas confiance.
• Si vous pensez être victime d'un stalkerware, éteignez immédiatement l'appareil en question et contactez les autorités compétentes pour obtenir de l'aide.
• Si vous suspectez que votre téléphone portable est compromis, vous pouvez également envisager de le réinitialiser aux paramètres d'usine pour supprimer tout programme malveillant potentiel.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 25 Mai 2024

GPT-4o : OpenAI pousse les limites de l’IA

Vendredi 24 Mai 2024

Le Morocco Gaming Expo 2024 ouvre ses portes à Rabat

Jeudi 23 Mai 2024

Defendis lance une plateforme de cybersécurité 100% marocaine

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux