Bourse & Finances

Tous les articles

BMCI : La banque mise sur le digital

BMCI : La banque mise sur le digital

 

Le groupe BMCI lance «Digifi», une filiale dédiée au paiement mobile.

La banque consacre un montant de 80 MDH pour la refonte de son système informatique et l’investissement dans le digital. 

 

Par : Badr Chaou

 

Le Groupe BMCI maintient le cap avec un résultat net consolidé part du groupe de 353 MDH à fin juin 2019, en hausse de 2,2%. Pour ce qui est du produit net bancaire consolidé, il a atteint 1,54 milliard de DH, en légère progression de 0,3% par rapport au 30 juin 2018. 

BMCI nourrit donc de grandes ambitions dans le volet digital, car un montant de 80 MDH a été dédié à la refonte du système informatique de la banque ainsi qu’à des investissements dans le domaine du digital. «Nous avons investi dans un écosystème qui s’appelle «Digiserv», une start-up qui propose des solutions digitales en vue de répondre à des besoins d’entreprises en informatique», précise le top management. 

Organisé selon un modèle de startup, cette entité est déjà opérationnelle depuis un bon moment, et a déjà mis en place plusieurs projets, dont le dernier en date, la solution digitale de gestion de tontines (Daret)

«En termes d’inclusion financière, notamment en lien avec les établissements de paiement mobile, le groupe BMCI a obtenu un agrément durant l’été 2019. C’est important pour nous, car nous avons déjà créé un établissement de paiement qui s’appelle «Digifi», dont le lancement opérationnel interviendra très bientôt avec notre nouvelle solution de paiement baptisée «Smart Flouss». C’est une initiative qui est importante pour répondre à cet enjeu de bien collecter les dépôts et d’apporter des solutions efficaces aux acteurs marocains», souligne Laurent Dupuch, président du Directoire de la BMCI, lors de la conférence de présentation des résultats semestriels.

Notons que «Digifi» est détenu à 51% par la BMCI et 49% par sa maison-mère BNP Paribas. 

 

Dynamique commerciale 

Pour ce qui est de la dynamique commerciale de la banque, celle-ci s’est caractérisée par une production nouvelle de 5 milliards de DH de crédits amortissables au premier semestre 2019, avec une hausse de 46% du crédit habitat par rapport à fin juin 2018. Enfin, la banque est elle aussi rattrapée par le ralentissement de la collecte de dépôt que connaît la place.  La filiale de BNP Paris affiche un léger accroissement de la collecte des dépôts de 1,3% à fin juin 2019. 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 30 Juin 2022

IPO de Disty : un benchmark pour le nouveau marché alternatif de la Bourse de Casablanca

Samedi 18 Juin 2022

Finance durable: la BMCI joue sa partition

Samedi 18 Juin 2022

Cryptomonnaies : le Bitcoin plonge à son plus bas depuis 18 mois

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux