Culture & Société

Tous les articles

Le cinéma marocain : Développement, défis et perspectives

Le cinéma marocain : Développement, défis et perspectives

Les salles de cinéma, autrefois plongées dans l'obscurité, se réinventent grâce à des partenariats innovants et à des mesures audacieuses visant à revitaliser l'industrie cinématographique du pays.

Le septième art au Maroc renaît de ses cendres, suscitant un regain d'intérêt et annonçant un avenir prometteur.

 

Dans un scénario qui évoque une résurrection cinématographique, les salles de cinéma marocaines émergent de leur sombre passé pour briller de nouveau. Jadis moribondes, ces enclaves artistiques se réinventent grâce à des partenariats audacieux et à des avancées technologiques qui réinventent l'expérience cinématographique. Mais derrière le glamour des multiplexes modernes, se cachent des réalités complexes et des défis intrinsèques que l'industrie doit surmonter pour pérenniser ce renouveau.

Redéploiement et innovation technologique
Les multiplexes modernes sont au cœur de cette renaissance cinématographique au Maroc. Les partenariats stratégiques entre des acteurs majeurs, tels que Morocco Mall et Cinerji, ont donné naissance à des complexes cinématographiques équipés des dernières technologies. La projection de films dans des cadres esthétiques et confortables est désormais une réalité, offrant aux spectateurs une expérience immersive hors du commun.
Ces évolutions découlent d'une modernisation législative et d'une volonté du ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication de transformer le secteur cinématographique en une industrie lucrative.

Un vent d'optimisme
La vigueur du cinéma marocain ne se limite pas à ses salles modernes. La nouvelle génération des grandes villes, en particulier Casablanca et Rabat, manifeste un attrait croissant pour le septième art. Les films autoproduits, malgré leurs moyens limités, ont contribué à insuffler une nouvelle vie artistique au cinéma au Maroc. Bien que le nombre de salles reste modeste, la qualité et la créativité des productions marocaines ont attiré l'attention sur la scène internationale.

Cependant, la résurrection du cinéma marocain n'est pas sans embûches. La chute continue de la fréquentation des salles et la concurrence des plateformes de streaming ont durement frappé l'industrie. La fermeture progressive des salles de cinéma, en particulier dans les zones rurales, souligne la nécessité de mesures efficaces pour inverser cette tendance.

 


Lire aussi : Cinéma : Ferait-il temps clair au ciel des salles obscures? 




Face à ces défis, le gouvernement marocain montre une volonté de revitaliser l'industrie cinématographique. Le Conseil du Centre Cinématographique Marocain (CCM) a approuvé la création d'une commission mixte, réunissant le ministère ainsi que des professionnels du secteur cinématographique, visant à identifier les défis du secteur et à promouvoir les investissements dans cette industrie prometteuse. De plus, la réintroduction de la Journée Nationale du Cinéma vise à raviver la passion pour le cinéma et à impliquer davantage les citoyens.

Un rapport du CCM révèle qu’en dépit des défis, la production cinématographique marocaine est en plein essor. En 2022, 25 longs métrages ont été produits, dont 13 ont bénéficié d'avances sur recettes de pré-production. Les films marocains ont conquis le box-office national et international, avec une part de plus de 35 % des recettes totales en 2022. De plus, le Maroc a accueilli un grand nombre de productions étrangères, renforçant sa réputation en tant que lieu de tournage attractif.


Focus : Le parc cinématographique en plein doute




Vers un avenir lumineux
Ainsi, tout cela reflète un engagement fort envers l'art et la culture. Les salles de cinéma modernes, les initiatives gouvernementales et les succès du box-office témoignent d'une industrie en transition. Alors que des défis persistent, l'engagement en faveur de l'industrie cinématographique marocaine semble plus solide que jamais. Grâce à des investissements, à l'innovation et à la participation active du public, le Maroc continue d'écrire une nouvelle page passionnante de son histoire cinématographique.




 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 05 Avril 2024

«Abdelhak Najib : un homme, une œuvre» aux Éditions Orion. La quête du Grand Œuvre

Mardi 12 Mars 2024

Les romans de Abdelhak Najib: radioscopie des Etats arabes

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux