Page de recherche

Marché africain : Une nouvelle niche de croissance pour les groupes bancaires

Marché africain : Une nouvelle niche de croissance pour les groupes bancaires

L’impact de la crise financière mondiale sur les économies de la région contenu.  La croissance démographique, un atout indéniable. Maroc : une croissance de qualité, tirée par la demande intérieure, à laquelle s’oppose une certaine fragilité budgétaire et sociale. Les banques en ter

Croissance non agricole : Peut-on aller au-delà de la barre des 7% ?

Croissance non agricole : Peut-on aller au-delà de la barre des 7% ?

La croissance du PIB n’a pas suivi la même courbe de progression que celle  qu’ont connue les crédits à l’économie.  Les banques semblent avoir favorisé, durant la dernière décennie, l’investissement non productif. Dès 2011, une nouvelle phase d’accélération devrait se manifest

Télécommunications : La croissance… au bout du fil

Télécommunications : La croissance… au bout du fil

Grand-messe des professionnels des télécoms de la région Samena. Avec 30 millions d’abonnés au GSM et 13 millions d’utilisateurs d’Internet, le secteur présente encore un potentiel de croissance important au Maroc.

Prévisions économiques du HCP : 2,6% de croissance en 2016

Prévisions économiques du HCP : 2,6% de croissance en 2016

La croissance ne devrait pas dépasser les 2,6% en 2016, selon les prévisions du HCP. Les équilibres macro­économiques devraient continuer à s’améliorer, même si la dette publique globale atteindrait 81,2%. Les données du HCP montrent, par ailleurs, un essoufflement de la demande in

Fiscalité des entreprises : Un frein à la compétitivité à l’international et à la croissance

Fiscalité des entreprises : Un frein à la compétitivité à l’international et à la croissance

A vouloir maintenir à tout prix les équilibres budgétaires, l’Etat risque de faire de la fiscalité un élément d’instabilité du tissu économique. Or, une tendance à la baisse du taux facial d’imposition est observée dans les pays avancés. Une réforme, tendant vers la réduction de

Croissance 2016 : Le CMC et le HCP font bande à part

Croissance 2016 : Le CMC et le HCP font bande à part

Le CMC et le HCP tablent sur des taux de croissance respectifs de 2,8% et 2,6% en 2016. Ils font moins bien que la Banque mondiale et le FMI, qui sont dans une fourchette de 4,8 à 5%. Des facteurs exogènes et endogènes auxquels l’économie marocaine prête le flanc, la pluviométrie est sans