Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Entreprises

Innovation : 2 start-up marocaines primées au Liban

Infos Entreprises - Innovation : 2 start-up marocaines primées au Liban
Lundi 15 Juillet 2019 - Par seo

 

Jobi.ma et Citizenup ont séduit le jury international de l’Arab digital innovation Forum qui s’est tenu récemment au Liban.

 

Par M. Diao

 

L’écosystème des entreprises technologiques à l’échelle nationale s’enrichit de plus en plus de start-up innovantes qui s’attèlent à proposer des solutions adaptées au contexte local.

Pour preuve, l’Arab digital innovation Forum, organisé récemment au Liban, sous la présidence du premier ministre libanais Saad Hariri, a primé deux start-up marocaines. Cette initiative qui a mis en compétition une trentaine de start-up, a pour objectif de récompenser les meilleurs projets innovants du monde arabe.

Interrogé sur la pertinence des innovations des start-up marocaines, Zouheir Lakhdissi, CEO de Dial Technologies et membre du jury international de la compétition, qui a sélectionné les 3 entreprises ayant représenté le Maroc, rétorque : «Pour cette édition, il est encourageant de constater que deux entreprises marocaines font partie des  8 entreprises arabes primées. Il s’agit des start-up Jobi.ma et Citizenup».

Le jury international a été séduit par les projets porteurs mis en place par les deux start-up marocaines. «Les projets de ces deux entreprises innovantes ont été considérés comme ayant un apport sur les plans économique et social», précise le patron de Dial Technologies, qui s’est construite à l’échelle nationale une bonne réputation dans le domaine des applications et solutions mobiles.

A noter que jobi.ma évolue dans le domaine de l’emploi.  La start-up a développé une solution qui permet grâce à l’utilisation d’algorithmes d’intelligence artificielle de mieux connecter la demande et l’offre d’emplois. Cette innovation primée au Liban est d’autant plus utile si l’on sait que le monde arabe est pénalisé par un taux de chômage relativement élevé au niveau des jeunes et des femmes.

Pour sa part, Citizenup a conçu une plateforme permettant aux utilisateurs de participer à des challenges sociaux ou citoyens, avec à la clef la possibilité de gagner des points voire de l’argent, susceptible de provenir du financement des entreprises dans le cadre de la RSE. Les sociétés via la plateforme peuvent ainsi récompenser des personnes qui réalisent des actions éthiques ou sociales sur le terrain. ◆

 


Parole de pro : Zouheir Lakhdissi, CEO de Dial Technologies

«En termes d’innovation, je dirai que les entreprises marocaines n’ont rien à envier à leurs homologues issues des pays du monde arabe. Les projets portés par nos start-up sont assez intéressants et à la hauteur. Aujourd’hui, force est d’admettre que le potentiel est là même s’il n’est pas encore totalement abouti. Ce qui pénalise un peu le Maroc, c’est sa situation géographique, à l’extrémité du monde arabe. Des Etats comme l’Egypte ou la Jordanie exploitent à bon escient leur proximité géographique et culturelle avec les pays arabes. A mon sens, l’autre carence a trait au manque d’influence dans le monde arabe. Même si la qualité des projets des start-up marocaines est au rendez-vous, l’absence d’une forte influence dans cette région du monde constitue une barrière pour celles-ci. Encore une fois, l’Egypte capitalise sur sa grande influence culturelle pour booster le développement de ses start-up à l’échelle du monde arabe».   ■

 

start-up

Partage RÉSEAUX SOCIAUX