Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Les députés britanniques se prononcent sur un report du Brexit

Les députés britanniques se prononcent sur un report du Brexit
Jeudi 14 Mars 2019 - Par Finances News

Les députés britanniques ont rejeté mercredi (13 mars 2019) soir l’option d’un Brexit sans accord. A quinze jours de la date théorique du divorce, la motion gouvernementale débattue à la Chambre des communes proposera un report du Brexit jusqu'au 30 juin si les députés approuvent l'accord de retrait d'ici le 20 mars, veille du prochain sommet européen. Si l'accord est recalé à nouveau, la motion précise que le report devra aller au-delà du 30 juin et impliquera que le pays organise des élections pour le Parlement européen fin mai. "Une courte extension technique ne sera offerte que si nous avons un accord en place", a averti mercredi soir Theresa May, tentant d'unifier des députés incapables jusqu'à présent de dégager une majorité sur la voie à suivre avec le Brexit.

De son côté, le président du conseil européen Donald Tusk a invité jeudi les pays européens à être prêts, lors de leur sommet prévu les 21 et 22 mars, à accorder "une longue prolongation" du Brexit, prévu le 29 mars, "si le Royaume-Uni accepte de repenser sa stratégie pour le Brexit et parvient à dégager un consensus autour de celle-ci". La dirigeante conservatrice a répété sa volonté de mettre enfin en oeuvre le résultat du référendum de juin 2016, qui a vu les Britanniques choisir à 52% de quitter l'Union européenne. Malgré les échecs cuisants qu'elle n'a cessé d'essuyer, elle espère parvenir à ses fins en ralliant notamment les eurosceptiques de son propre parti conservateur, face à la perspective que le Brexit finisse par ne jamais se produire s'ils ne soutiennent pas son accord de retrait de l'UE.

Le vote de jeudi est le troisième épisode parlementaire d'une semaine cruciale pour le pays qui ne parvient pas, près de trois ans après avoir choisi le Brexit, à se mettre d'accord sur les conditions de ce départ. L'UE a souligné qu'une demande de report devait être justifiée et acceptée à l'unanimité par les 27 pays membres.

 

Avec AFP

Economie Brexit Politique

Partage RÉSEAUX SOCIAUX