Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Développement durable

Recyclage des déchets: un secteur potentiellement pourvoyeur d’emplois au Maroc

Recyclage des déchets: un secteur potentiellement pourvoyeur d’emplois au Maroc
Lundi 05 Avril 2021 - Par admin

D’après Masen, 2 milliards de tonnes de déchets sont produits au niveau mondial chaque année.

Durant le mois de mars, est célébrée dans plusieurs pays la Journée mondiale du recyclage.

 

Par M. Diao

 

L’essor du développement durable est étroitement lié à celui de l’économie circulaire, qui a encore une marge de progression importante à l’échelle mondiale. Ce paramètre conforte l’importance du recyclage des déchets ménagers et industriels. Pour avoir un ordre de grandeur, chaque année, 2 milliards de tonnes de déchets sont produits au niveau mondial, d'après Masen. Les énormes progrès technologiques réalisés ces dernières années ont permis une meilleure valorisation des déchets, utilisés par plusieurs industriels comme matière première.

Faudrait-il le rappeler, lors du mois de mars est célébrée dans plusieurs pays la Journée mondiale du recyclage. La célébration est née aux États-Unis en 1994. La journée dédiée au recyclage a pris de l’ampleur jusqu’à devenir internationale en 2018.

L’objectif recherché est la promotion des produits fabriqués à partir de matériaux recyclés afin de préserver les ressources tarissables. Au-delà de ce rappel, la valorisation des déchets est prise en compte par la Stratégie nationale du développement durable (SNDD), qui constitue le référentiel de toute politique publique en matière de durabilité au Maroc. Toujours est-il que le taux de valorisation des déchets ménagers à l’échelle nationale brille par son caractère peu consistant (autour de 7%).

Ce qui montre que beaucoup de chemin reste encore à faire en matière de valorisation des déchets ménagers, dont plus de la moitié est d’origine organique au Maroc. D’ailleurs, le pays devrait tirer profit de cet atout pour multiplier les centrales électriques à biomasse, plus respectueuse de l’environnement. Pour rappel, la biomasse désigne l’ensemble des matières organiques pouvant se transformer en énergie. La substance organique concerne aussi bien les matières d’origine végétale (résidus alimentaires, bois, feuilles) que celles d’origine animale. Ceci dit, aujourd’hui, force est d’admettre que le pays est bien loin de l’objectif stratégique de valoriser 20% des déchets générés en 2020.

Un secteur pourvoyeur d’emplois et de valeur ajoutée

Le Département de l’environnement est formel. Les activités de tri et de recyclage sont généralement à haute intensité de main- d’œuvre, et donc porteuses d’opportunités de création d’emplois. Concrètement, les emplois sont répartis pour chacune des filières entre la collecte, le conditionnement et la valorisation. A en croire le département précité, pour les filières prioritaires, une première estimation situe sommairement entre 50.000 et 70.000 emplois sur une période de cinq ans.

Une partie de ces emplois viendrait en remplacement de ceux précaires existants dans le secteur informel. Au final, espérons que le Programme «Tatwir croissance verte» pour l’appui à la décarbonation des TPME industrielles, lancé en janvier 2021, donne un coup de pouce au secteur de la valorisation des déchets industriels au Maroc.

 

 

 

Développement durable Actualité Maroc

Partage RÉSEAUX SOCIAUX