Développement durable

Tous les articles

Pacte de l'exemplarité de l'Administration: certains ministères sortent du lot

Pacte de l'exemplarité de l'Administration: certains ministères sortent du lot

Plusieurs départements ministériels possèdent 32% de véhicules propres au niveau de leur parc automobile.

D’autres ministères ont pu réduire leur consommation en eau de 50% et produisent 22% de leurs besoins en électricité à partir des énergies renouvelables.

 

Par M. Diao

 

Les autorités publiques sont convaincues que l’Etat, au sens large, a un rôle déterminant à jouer dans le processus de la transition du Royaume vers une économie bas carbone. Sachant que celle-ci est créatrice de richesse et d’emplois verts, en plus du respect de la planète qui ne cesse de faire les frais du réchauffement climatique.

L'adoption de la Stratégie nationale de développement durable (SNDD) en juin 2017 par le Conseil des ministres sous la présidence du Roi Mohammed VI, a été une étape décisive pour l’implémentation du développement durable à l'échelle nationale.

Pour preuve, le Comité national de développement durable, sous la présidence du Chef du gouvernement, a adopté en février 2019 le Pacte de l'exemplarité de l'Administration (PEA). Concrètement, cette politique publique corrobore le dessein de l'Administration en matière développement durable. Dans l’optique de garantir la mise en œuvre effective du PEA, une circulaire du Chef du gouvernement a été diffusée auprès de toutes les administrations publiques concernées.

Un guide pour servir d’aiguillon

L'Administration marocaine est appelée à montrer l'exemple et à déployer une démarche écoresponsable, dans le cadre de la mise en œuvre du premier axe stratégique de la SNDD visant à faire de l'exemplarité de l'Administration un puissant levier pour la mise en œuvre du développement durable. Et ce, afin de faire la promotion des bonnes pratiques en la matière auprès de l'ensemble des acteurs économiques et sociaux à l'échelle nationale.

Le ministère de l'Energie, des Mines et de l'Environnement (Département de l'Environnement) a pris les devants afin d’apporter l’assistance nécessaire aux autres départements ministériels. Concrètement, le département de l’Environnement, sous la tutelle de Aziz Rabbah, a mené plusieurs actions pour épauler les ministères dans le processus de préparation de leur Plan ministériel de l'exemplarité de l'Administration (PMEA). Ainsi, l’appui a concerné les domaines suivants : l'élaboration et la diffusion d'un guide méthodologique sur l'exemplarité de l'Administration, les fiches d'orientation par thématique (eau, déchets, mobilité, efficacité énergétique, etc.) et la mise en place des termes de référence standardisés sur l'audit environnemental au niveau des bâtiments publics.

De plus, une assistance technique a été mise à la disposition des départements ministériels dans le cadre de la coopération internationale. Et ce, en vue d’accélérer la cadence de réalisation ainsi que la généralisation des mesures précitées au niveau des établissements publics et des collectivités territoriales.

Plusieurs résultats prometteurs à la clef

Au regard des derniers chiffres officiels, 21 départements ministériels ont réalisé ou sont en cours de réalisation de leurs Plans ministériels de l'exemplarité de l'Administration. Cette dynamique a permis à plusieurs ministères de faire des économies réelles en matière de ressources. Certains départements ont pu réduire leur consommation en eau de 50% et produire 22% de leurs besoins en électricité à partir des énergies renouvelables. D'autres ont atteint un taux de 32% de véhicules propres au niveau de leur parc automobile et un taux de recyclage des déchets d'environ 35%.

Or, le taux de recyclage des déchets ménagers à l’échelle nationale ne dépasse pas 7%. Par ailleurs, il importe de noter que le PEA a défini six objectifs. Il s’agit de la généralisation des démarches environnementales au sein des bâtiments publics.

L’autre but est d’inscrire l'Administration dans la logique de gestion et de valorisation des déchets. A cela s’ajoute le renforcement des initiatives d'un État employeur responsable. Le PEA poursuit aussi l’objectif de l’intégration d’une approche participative et l’amélioration de la transparence. Enfin, la promotion d’une commande publique durable et responsable ainsi que le développement de l'exemplarité des acteurs publics en matière de mobilité sont érigées en priorité par le PEA.

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 25 Fevrier 2024

Valorisation des déchets : une alternative viable pour l'industrie marocaine

Samedi 17 Fevrier 2024

Taxe carbone: dernière ligne droite pour les entreprises marocaines

Lundi 12 Fevrier 2024

Laâyoune: première centrale électrique 100% hydrogène vert en Afrique

Dimanche 04 Fevrier 2024

Construction durable: montée en puissance des bâtiments certifiés verts

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux