Développement durable

Tous les articles

Hydrogène vert: l’offre Maroc, une initiative prometteuse

Hydrogène vert: l’offre Maroc, une initiative prometteuse

L'hydrogène vert est considéré comme un vecteur crucial dans la transition énergétique du Maroc. Le Royaume vient de dévoiler ses ambitions dans ce domaine.

 

Par D.M

Le Maroc compte occuper une position privilégiée aux niveaux continental et international en matière de développement des énergies renouvelables. Ceci, en mettant à contribution son positionnement précurseur dans les énergies renouvelables, ses ressources naturelles riches et diversifiées, sa position géographique stratégique, ses infrastructures de classe mondiale et son capital humain qualifié.

C’est dans ce contexte que le gouvernement de Aziz Akhannouch a récemment émis une circulaire visant à mettre en œuvre l'initiative «Offre Maroc» pour le développement de la filière de l'hydrogène vert. Découlant des directives royales, la note comprend les étapes opérationnelles pour la mise en œuvre de cette offre, ainsi que les moyens mis en place par l'État pour garantir son succès.

Six volets y sont détaillés, partant du champ d'application à la gouvernance de la filière de l’hydrogène vert, en passant par la mobilisation des terrains, les infrastructures nécessaires, les mesures incitatives et le processus de sélection des investisseurs. En effet, considérée comme un vecteur énergétique crucial dans la transition énergétique du Maroc, cette filière regorge un fort potentiel pour stimuler une croissance durable.

«L'Offre Maroc» couvre l'ensemble de la chaîne de valeur de l'hydrogène vert, de la production à l'utilisation de ses dérivés, comme l'ammoniac ou le méthanol, y compris la logistique y afférente. Mettant l’accent sur le besoin local en hydrogène vert, Amin Bennouna,  expert en énergie, relève l’existence d’une demande nationale dûment présente. «L'Offre Maroc est sans doute mieux placée que celle de nos concurrents africains pour plusieurs raisons... La demande d'aujourd'hui en hydrogène vert est essentiellement centrée sur les usages industriels dans la chimie et la métallurgie.

Et il se trouve que l'OCP devrait avoir besoin de 2 millions de tonnes d'ammoniac en 2030 et envisage que la moitié soit de l'ammoniac vert, qui est lui-même produit à partir d'hydrogène vert. Pour produire de l'ammoniac vert, il y a donc déjà une demande locale d'un peu plus de 150.000 tonnes annuelles, ce qui représente 15% de la demande de 2022 en H2 vert», affirme-t-il. Cette offre vient donc à point nommé, selon l’expert.

«L'Offre Maroc se distingue par l'existence d'un off-taker local existant déjà qui va permettre d'assurer d'emblée des quantités produites. Celles-ci vont contribuer à baisser les coûts, et donc de tracer la voie vers les usages énergétiques du futur de l'hydrogène vert pour le stockage et le transport d'énergie», ajoute-t-il. Les investisseurs ou consortiums désireux de produire de l’hydrogène vert et ses dérivés, tant dans le marché domestique qu’à l’export ou les deux à la fois sont donc avisés. Et, près d’une centaine d’investisseurs, nationaux et internationaux, ont d’ores et déjà manifesté leur intérêt, confirmant ainsi le potentiel important du Maroc dans ce domaine.

En outre, un accent particulier est mis sur le foncier public qui est un enjeu clé pour le développement de la filière de l’hydrogène vert. Une assiette de l’ordre d’un million d’hectares a été identifiée, dont 300.000, à répartir en lots de 10.000 à 30.000 hectares, en fonction de la taille des projets prévus, seront mis à la disposition des investisseurs dans une première phase, avec un engagement à garantir sa bonne utilisation à travers des cadres contractuels appropriés. «L'Offre Maroc» comprend également la mise en place d'une infrastructure compétitive, à planifier, mutualiser, développer et maintenir de façon conforme aux normes internationales, et en fonction des besoins de l’évolution de l’industrie de l’hydrogène vert. Ainsi que des mesures incitatives et un accompagnement pour les porteurs de projets. 

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 25 Avril 2024

La 27ème édition du Festival des Musiques Sacrées du Monde à Fès du 24 mai au 1er juin 2024

Jeudi 25 Avril 2024

Maroc - France : l’intimité stratégique, selon Darmanin !

Mercredi 24 Avril 2024

GITEX AFRICA 2024 : lancement de la première édition des African CIO Awards

Mercredi 24 Avril 2024

Trafic aérien : plus de 6.873.487 passagers à fin mars 2024

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux