Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Développement durable

Forêts du monde : 420 millions d’hectares partis en fumée en 30 ans

Forêts du monde : 420 millions d’hectares partis en fumée en 30 ans
Lundi 01 Juin 2020 - Par admin

Près de 10 millions d'hectares de forêts partent en fumée annuellement du fait de leur conversion à des fins agricoles ou autres.

Un véritable drame pour la biodiversité.

 

Par M.Diao

 

Le rapport portant sur la situation des forêts du monde publié récemment, et réalisé par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et ses partenaires, établit la relation entre la conservation de la biodiversité mondiale, la manière dont les être humains interagissent avec les forêts mondiales et l'utilisation qui en est faite.

Le nouveau document révèle que depuis 1990, près de 420 millions d'hectares de forêts ont été perdus suite à leur conversion à d'autres fins. La même source mentionne que les forêts contiennent 60.000 espèces d'arbres différentes, 80% d’espèces amphibiens, 75% d’oiseaux et 68% d’espèces de mammifères. C’est dire la centralité des forêts mondiales pour la conservation de la biodiversité terrestre, qui a une forte influence sur l’alimentation et la santé des populations.

Pour avoir un ordre de grandeur, les forêts fournissent plus de 86 millions d'emplois écologiques. Parmi les personnes vivant dans une situation de pauvreté extrême, plus de 90% sont dépendants des forêts pour les produits sauvages, le bois de chauffage ou pour une partie de leurs moyens d'existence. Le chiffre précité inclurait aussi 8 millions de personnes en situation d'extrême pauvreté et dépendants des forêts en Amérique Latine.

L'édition 2020 des évaluations mondiales des ressources forestières de la FAO fait savoir que malgré un ralentissement de la déforestation cette dernière décennie, près de 10 millions d'hectares partent en fumée annuellement du fait de leur conversion à des fins agricoles ou autres. Au final, il est important de préciser que d’après le document de l’organisme onusien, l'objectif de biodiversité d'Aichi visant à protéger au moins 17% des zones terrestres d'ici 2020, a été atteint pour les forêts.

Toujours est-il que des progrès sont encore nécessaires afin de garantir l'efficacité de cette protection

Coronavirus Développement durable

Partage RÉSEAUX SOCIAUX