Développement durable

Tous les articles

Construction durable: montée en puissance des bâtiments certifiés verts

Construction durable: montée en puissance des bâtiments certifiés verts

Le Maroc a entrepris des initiatives ambitieuses pour promouvoir la construction durable. Le secteur de l’habitat enregistre environ 36% de la consommation énergétique totale du pays.

 

Par D. M.

Au cours des dernières années, le Maroc s'est démarqué sur la scène internationale en matière de développement durable, notamment dans le secteur de la construction. Une tendance croissante a été observée avec l'émergence de bâtiments certifiés verts, faisant du Royaume une référence en matière d'innovation écologique et de respect de l'environnement.

Selon un nouveau rapport de la Société financière internationale (IFC), publié le 25 octobre 2023, la transition vers une construction écologique pourrait contribuer à réduire les émissions mondiales de carbone dans les chaînes de valeur de la construction d’environ 23% d’ici 2035, avec une prévision de réduction de 55% dans les marchés émergents. Précurseur dans l’offre de construction durable en Afrique, le Maroc s’aligne dans l’élan de la décarbonisation des secteurs accumulant un taux élevé d’énergie.

Comptant parmi les secteurs énergivores, le secteur de l’habitat enregistre environ 36% de la consommation énergétique totale du Maroc, dont 29% pour le résidentiel et 7% pour le tertiaire, selon le plan sectoriel «Ecoconstruction et bâtiment durable». Conscient de cette réalité, le Maroc a opté pour la promotion de pratiques de construction plus respectueuses de l’environnement. Des projets d'aménagement urbain intègrent de plus en plus les principes de la construction durable, en prenant en compte la biodiversité, la gestion de l'eau et la mobilité durable.

«La révolution de la construction verte s’accélère.  L’adoption de mesures incitatives appropriées pourrait entraîner une forte augmentation des financements privés qui miseront à la fois sur la nécessité de passer à une construction durable dans les marchés émergents et sur l’énorme opportunité qu’offre cette transition», a déclaré dans un communiqué Makhtar Diop, Directeur général de la Société financière internationale (IFC). Les acteurs du marché de la construction prennent conscience des enjeux environnementaux tant dans la production de matériaux verts dits holistiques, que dans la construction des bâtiments proprement dite.

L'efficacité énergétique des bâtiments est devenue un aspect non négligeable dans l’offre de service des sociétés de construction. Cette efficacité énergétique se traduit notamment par l'utilisation de matériaux isolants, de systèmes de gestion de l'énergie et de technologies innovantes pour minimiser la consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre. «Nous encourageons depuis plusieurs années nos promoteurs professionnels à s’intégrer dans ce mouvement de construction durable. Certains optent pour le label français de construction verte HQE et d’autres pour le label américain LEED», souligne Amine Nokta, vice-président chargé des relations publiques de la Fédération nationale de la promotion Immobilière.

Le Maroc, confronté aux défis du changement climatique et de la préservation des ressources naturelles, a entrepris des initiatives ambitieuses pour promouvoir la construction durable. L’éco-cité de Zenata en est la preuve palpable. Construite sur une approche durable, elle est la première ville africaine labellisée Ecocity label (ECL), une certification obtenue lors de la COP22 qui s’est tenue en 2016 à Marrakech. Le projet de développement urbain intégré à Casablanca, certifié LEED Platinum, se distingue par ses pratiques en matière d'énergie solaire, de recyclage des eaux et d'espaces verts. Les bâtiments certifiés verts, caractérisés par leur conception écologique et leurs performances énergétiques optimales, sont devenus un pilier de cette stratégie nationale.

Les certifications internationales telles que LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) et HQE (Haute qualité environnementale) sont devenues des références incontournables dans le secteur. Autrefois, la fusion entre durabilité et esthétique était utopique. Aujourd’hui, ces bâtiments contribuent à créer un environnement intérieur sain en favorisant la qualité de l'air, la lumière naturelle, et l'utilisation de matériaux non toxiques. Ceci, combiné à une esthétique moderne, rendant ces constructions attractives pour les investisseurs, les entreprises et les résidents. Bien que le Maroc fasse des progrès significatifs dans la construction durable, des défis subsistent, notamment en matière de sensibilisation et d'accessibilité aux technologies vertes. Cependant, avec le soutien continu du gouvernement, des acteurs du secteur privé et de la société civile, le pays semble bien positionné pour devenir un leader régional dans le domaine de la construction écologique. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 19 Juillet 2024

Baisse du taux directeur, quel impact sur les crédits bancaires?

Vendredi 19 Juillet 2024

Taux directeur : après la baisse, quelles perspectives pour les investisseurs ?

Vendredi 19 Juillet 2024

R&D Maroc : «Le Fonds Innov Invest est l’initiative la plus adaptée aux besoins actuels des startups»

Jeudi 18 Juillet 2024

La saga Samir

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux