Habitat et urbanisme: la tutelle prépare un nouveau plan d’action en concertation avec les professionnels

Habitat et urbanisme: la tutelle prépare un nouveau plan d’action en concertation avec les professionnels

La nouvelle vision revêt plusieurs aspects et nécessite une approche intégrée et participative.

La profession émet un ensemble de recommandations pour éviter la dégringolade de l’activité.

 

Par C. Jaidani

Le secteur de l’habitat et de l’urbanisme traverse une période difficile marquée notamment par une mauvaise conjoncture et une flambée record des matériaux de construction. Une situation qui incite les opérateurs à réduire ou différer leur investissement en attendant d’avoir plus de visibilité. Dernièrement, la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI) a tiré la sonnette d’alarme, estimant que la situation devient intenable.

«Le renchérissement des prix des produits met gravement en péril l’intérêt des futurs acquéreurs, la préservation de plusieurs centaines d’emplois et l’équilibre de toute la profession», avertit la FNPI. Dès lors, elle a sollicité l’intervention urgente du gouvernement pour venir en aide à l’activité.

«Nous avons tenu une réunion avec Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville. Elle a été compréhensive par rapport à nos préoccupations, car elle connait très bien les contraintes du secteur. D’ici la semaine prochaine, nous aurons plus de visibilité sur les déclinaisons du plan d’action lancé par la Fédération il y a un mois, surtout que de nombreuses revendications que nous avons formulées ont été acceptées», souligne une source à la FNPI. Cette crise inédite met audevant de la scène les problématiques structurelles que connaît le secteur qui, depuis des années, est sous l’effet d’un ralentissement qui impacte son essor.

Pour les opérateurs, c’est le moment de revoir le programme de développement de l’activité à travers la conception d’une nouvelle stratégie basée sur une approche participative pour lui assurer tous les ingrédients de sa réussite. «Depuis sa création, la FNPI n’a cessé de formuler des recommandations, de présenter des mémorandums et d’organiser des conférences pour développer l’activité. Les opérateurs du secteur sont les mieux habilités et positionnés pour concevoir les meilleures visions et plans d’action. Différents programmes ont échoué car les propositions des promoteurs n’ont pas été prises en considération, à l’image des produits dédiés à la classe moyenne ou la nouvelle génération de logement social, sans oublier l’option de la verticalité», souligne la même source. Il faut rappeler que quelques mois après sa nomination, Mansouri a annoncé que son équipe s’active pour lancer une nouvelle vision pour le secteur.

Un tel projet nécessite une préparation minutieuse en concertation avec tous les intervenants concernés. De nombreux aspects sont à prendre en considération, notamment technique, fiscal, administratif et social. Pour sa part, la Fédération a décidé de mener une action à plusieurs niveaux pour faire face à la crise en interpellant le Conseil de la concurrence et en demandant une enquête du Conseil économique, social et environnemental (CESE) ainsi qu’au haut-commissariat au Plan (HCP). Au niveau administratif, la Fédération a sollicité la prolongation des conventions de logement social de deux années compte tenu de la difficulté d’approvisionnement et de la montée des prix des matériaux de construction.

La FNPI a également demandé la prorogation d’un an du délai des autorisations de construire, compte tenu du manque de visibilité des opérateurs du secteur et des difficultés pour commercialiser les produits sur plan selon la formule Vente en l’état futur d’achèvement (VEFA). Dans ce cadre, les professionnels sollicitent l’arrêt de l‘application de la taxe sur les terrains non bâtis et la réduction de 50% des frais d’enregistrement et de conservation foncière au profit des acquéreurs, dont le pouvoir d’achat a été considérablement impacté ces dernières années.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 21 Avril 2024

Location de voitures: le nouveau cahier des charges rejeté par la Flascam

Samedi 20 Avril 2024

Notation du Maroc: «Une bouffée d’optimisme dans l’économie nationale»

Samedi 20 Avril 2024

Gitex Africa Morocco: une plateforme exceptionnelle pour les startups marocaines

Samedi 20 Avril 2024

Transition démographique: le RGPH 2024 devrait confirmer le phénomène

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux