Théâtre : «IL» de Driss Ksikes, en représentation depuis novembre à Paris

Théâtre : «IL» de Driss Ksikes, en représentation depuis novembre à Paris

Dans sa pièce de théâtre intitulée «IL», l'essayiste, romancier et dramaturge marocain, Driss Ksikes, raconte une histoire bouleversante à la fois contemporaine et intemporelle.
 

 

Interprétée par les comédiens Fred Aklan, Jeremy Assoun, Khadija Azizi, Alexandra Burais, Céline Crespy, Laura Dallo, Rémi Deswarte, Mathieu Gordien, Thaïs Moreau, Quentin Nicolet, Lorena Negrescu et Guy Vareilhes, le spectacle, créé par Malika Zirari, transporte le public dans le quotidien de six personnages retenus dans un lieu clos, hantés par les fantômes du passé et qui luttent pour s'arracher à une existence d’asservissement.
 
Il s’agit de trois hommes et de trois femmes qui habitent un lieu souterrain cerné par un mur infranchissable où ils y vivent écrasés sous le poids de leurs humiliations et obsédés par les souvenirs d'un passé peu glorieux. Pis encore, dominé(e)s par «IL», une puissance invisible et inaccessible.
 
Les protagonistes ne la connaissent que par la voix de son supposé messager Ilan dont l’existence est carrément mise en doute par certains des personnages rêvant de briser un jour leurs chaines pour accéder au monde des terriens. De fait, ils sont mis au défi de trouver, en six jours, la clé qui leur ouvrira la voie d’un monde supérieur. Ilan les invite à la chercher tout d’abord à l’intérieur de chacun d’entre eux – une invitation à une introspection des protagonistes.
 
Face à l’adversité et au sentiment d’oppression dans un lieu sombre où ils sont retenus, les personnages se parlent sans se regarder. Se considérant des «sous-hommes» ou «des bons à rien», ils se veulent transparents en se livrant à des confidences sur leurs déboires avant de se trouver coincés sous l’emprise de «IL». Ils s’interrogent également sur leur capacité à retrouver une place dans le monde d’en haut, où conflits armés, misère et hypocrisie humaine sont les maîtres mots…
 
Le spectacle invite à la méditation sur nombre de questionnements, notamment d’ordre existentiel, à travers les histoires personnelles racontées par les protagonistes. En mettant en lumière des textes inconnus ou peu connus du grand public et notamment ceux issus du monde arabe, la compagnie entend contribuer à briser les blocages interculturels entre l’Occident et le reste du monde.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 21 Janvier 2022

Art : Nature pas morte

Vendredi 21 Janvier 2022

A ne pas manquer: Le menu !

Mercredi 19 Janvier 2022

Zoom : Les affaires culturelles avancent doucement, mais sûrement

Lundi 17 Janvier 2022

L’exposition onirique des « Agitateurs »

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux