Twitter Exodus: l'avenir de la plateforme dans l'incertitude

Twitter Exodus: l'avenir de la plateforme dans l'incertitude

Bien que cela puisse sembler un peu dramatique, la perspective de la disparition de Twitter sous le règne d'Elon Musk sent plus proche que jamais. Counter Social, Mastodon, Discord, … Quelles alternatives à Twitter ?

 

Par K. A.

À la suite de l’acquisition du réseau par le patron de Tesla, plusieurs changements se sont rapidement enchaînés, donnant même de nombreuses raisons de quitter l’application depuis ces dernières semaines. La semaine dernière, Twitter a été témoin d'un exode d'employés après qu'Elon Musk a lancé un ultimatum leur demandant de rester et de travailler «hardcore» ou de partir et de prendre l'indemnité de départ. De nombreux employés ont opté pour ce dernier. Cela a conduit à de multiples tendances sur Twitter comme #RIPTwitter, #GoodbyeTwitter, et plus encore.

Pour l’instant, Twitter rame avec 36% du personnel qu’il avait avant qu’Elon Musk ne prenne le relais de l’application et peut-être encore moins, compte tenu des derniers licenciements dans le service des ventes. En effet, l’oiseau bleu serait passé de 7.500 employés en septembre à environ 2.700, et de nombreux anciens membres du personnel ont averti que l’application pourrait planter, potentiellement pour toujours, en raison d’une pression accrue.

La décision d'Elon Musk de purger les employés de Twitter qui n'adoptent pas sa vision, a entraîné une vague de départs parmi le personnel chargé des politiques et des questions de sécurité dans le monde entier. A cela, s’ajoute la réactivation du compte de l’ancien président des Etats-Unis, Donald Trump, banni du réseau en janvier dernier. Quant au système d'abonnement à 8 dollars par mois, permettant de passer en compte authentifié, il a très vite été la cible d'usurpations d'identités. L'une d'elles a fait des vagues en Bourse avec le laboratoire américain Eli Lilly dont le cours a plongé sous de fausses annonces. La fonction a pour le moment disparu de l'application par peur de l'absence de modération qui y règne. Tout aussi important, un certain nombre d’annonceurs ont suspendu leurs dépenses au milieu de toutes les turbulences de l'entreprise, menaçant ainsi sa stabilité financière à long terme.

À plusieurs égards, l'acquisition de Musk soulève donc des questions intéressantes sur la direction que prend Twitter et sur des scénarios alternatifs pour l'avenir. Ainsi, une nouvelle vague d'applications de médias sociaux s'avance pour combler le vide.

 

Counter Social

Ce réseau social date de 2017 et a été créé par un hacker américain anonyme qui utilise le pseudo «the Jester» (Ndlr. Le bouffon). Avec plus de 63 millions de visiteurs par mois, il se présente comme la prochaine génération des médias sociaux. Sa ligne directrice est claire : pas de trolls, de publicités ou encore d'opérations d'influence. La plateforme permet d'accéder à l'actualité et offre la possibilité de créer des communautés. CounterSocial n'est cependant pas présent dans certains pays comme la Chine, la Corée du Nord, le Pakistan ou encore la Russie. En effet, selon la société, ces pays sont «connus pour être les points d'origine d'une écrasante majorité de robots et de trolls». Il est disponible sur smartphones et ordinateurs.

Discord

Populaire auprès des gamers, Discord compte plus de 150 millions d'utilisateurs mensuels actifs. Considéré davantage comme des salles de discussions, il n'y a pas d'espace public ouvert sur le réseau social. Par exemple, il est possible de rejoindre des groupes de dialogues sur des thèmes spécifiques. Il est également possible d'écouter de la musique avec ses amis en simultané via l'application Spotify. L'application est disponible sur mobile et ordinateurs.

Hive Social

La plateforme a atteint 1 million d’utilisateurs actifs mensuels, comme Mastodon avant elle. L’interface emprunte des éléments à celles d’Instagram et de Twitter. La plateforme permet ainsi de publier des messages, des vidéos, des sondages et autres questions-réponses. Ses principaux points forts : son flux chronologique et la possibilité de modifier des messages après leur publication. Cependant, il est important de noter que Hive Social n’est qu’à ses débuts et dispose seulement d’applications sur iOS et Android (bêta) pour le moment.

Mastodon

Lancé en 2016 comme une alternative à Twitter, il remplace les «tweets» par des «toots». A l'instar du réseau social au petit oiseau bleu, il est accessible sur mobile et sur ordinateur. Il connaît déjà un petit succès depuis l'officialisation de l'arrivée d'Elon Musk à la tête de son concurrent. En effet, la plateforme a gagné 10.801 utilisateurs au lendemain de l'annonce et 22.139 depuis la semaine dernière, rapporte le Washington Post.

Reddit

Il s'agit d'un forum en ligne plus que d'un média social. Les utilisateurs s'en servent pour commenter l'actualité. Comme pour Discord, il est possible de discuter à travers les «subreddits» de sujets spécifiques qui peuvent aller des célébrités aux animaux, en passant par les personnages historiques.

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 28 Janvier 2023

Cybersécurité: «Les risques de demain sont ceux d’aujourd’hui»

Samedi 28 Janvier 2023

ChatGPT/ Dall-E 2: un nouveau chapitre s’amorce pour l’IA

Dimanche 22 Janvier 2023

Drones: à la rescousse de l’industrie !

Vendredi 20 Janvier 2023

E-services: le pari de la digitalisation du monde agricole

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux