Semi-conducteurs: la bataille sino-américaine franchit un nouveau cap

Semi-conducteurs: la bataille sino-américaine franchit un nouveau cap

Ayant fait la Une des journaux pendant la pandémie en raison de pénuries qui nuisaient aux chaînes d'approvisionnement de nombreuses industries dans le monde, le secteur des semi-conducteurs est confronté à de nouveaux problèmes.

 

Par K. A.

L’industrie des semi-conducteurs est l'un des piliers de l'économie mondiale. Ces dernières années, le marché mondial des semi-conducteurs a connu une croissance rapide, stimulée par la demande croissante de produits électroniques avancés. D’ailleurs, selon une récente étude, le marché mondial des semi-conducteurs devrait atteindre une valeur de 1.200 milliards de dollars d'ici 2030.

Après un boom et une pénurie mondiale qui a suivi pendant la pandémie, la demande de semi-conducteurs pour l'électronique grand public a récemment diminué en raison de la crise de confiance des consommateurs, et notamment du ralentissement de l'activité économique. La Semiconductor Industry Association (SIA) a annoncé que les ventes mondiales de l'industrie ont totalisé 39,7 milliards de dollars au cours du mois de février, soit une baisse de 4,0% par rapport à janvier 2023 et de 20,7% comparativement à la même période de l'année précédente.

«La cyclicité du marché à court terme et les vents contraires macroéconomiques ont entraîné un refroidissement des ventes, mais les perspectives à moyen et long terme du marché restent prometteuses, grâce à une demande croissante sur une gamme de marchés finaux», déclare John Neuffer, président et chef de la direction de SIA. En effet, la production de semiconducteurs est complexe et exigeante en termes de ressources, nécessitant des investissements importants en recherche et développement, en équipements de production et en main-d'œuvre hautement qualifiée. Les fabricants de semi-conducteurs doivent également faire face à des défis tels que les fluctuations de la demande du marché, les ruptures d'approvisionnement en matières premières et la concurrence féroce.

 

La concentration géographique pose un risque géopolitique

Le secteur est très concentré. En 2020, 73% de toute la fabrication de puces étaient réalisées dans quatre pays d'Asie de l'Est : Chine, Japon, Corée du Sud et Taïwan, qui représentent environ 90% de la production mondiale des puces les plus avancées. Selon les experts, cette concentration géographique de la production pose divers risques d'approvisionnement, principalement dus à des facteurs géopolitiques et liés au changement climatique. En effet, les tensions géopolitiques se concentrent autour de ce secteur, car en plus d'être essentielles à la vie quotidienne moderne, les puces sont également critiques pour l'accélération de la transition verte et dans le développement des capacités militaires.

Ces dernières années, Washington a mis sur la liste noire des entreprises chinoises pour les couper des chaînes d'approvisionnement en technologies américaines, dont les puces les plus avancées, et renforcent ces dernières semaines les restrictions à l'exportation des semi-conducteurs. Les Pays-Bas, premier producteur de ces composants indispensables à la fabrication de microprocesseurs, ont pris le mois dernier une mesure similaire, tandis que le Japon envisage de faire de même. La Chine, qui cherche à devenir autonome, estime que ces mesures visent à maintenir la suprématie des Etats-Unis dans ce domaine. Lors d'une réunion à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), la Chine s'est dite «inquiète d'un accord entre les Etats-Unis, le Japon et les Pays-Bas pour restreindre les exportations de puces».

Cachée derrière la casquette de la sécurité nationale, Washington avait annoncé en octobre 2022 de nouveaux contrôles à l'exportation pour limiter l'achat et la fabrication par Pékin de puces haut de gamme utilisées dans des applications militaires. Malgré ces défis, les experts sont convaincus que l'industrie des semi-conducteurs continuera de croître et d'innover, stimulant ainsi l'innovation et la croissance économique dans le monde entier. Ils prévoient aussi une croissance soutenue dans les années à venir, alimentée par la demande croissante de produits électroniques avancés. Ils estiment également que de nouveaux développements technologiques, tels que l'intelligence artificielle, l'Internet des objets et les véhicules autonomes offriront des opportunités passionnantes pour l'industrie des semi-conducteurs dans les années à venir. 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 21 Fevrier 2024

Le premier patient de Neuralink capable de contrôler une souris par la pensée

Dimanche 18 Fevrier 2024

Apple Vision Pro : révolution technologique ou gadget hors de portée ?

Dimanche 11 Fevrier 2024

Interface cerveau-machine: quand la frontière entre l'homme et la machine s'estompe

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux