Bourse & Finances

Tous les articles

Finance durable: «La BMCI est la première banque au Maroc à structurer un crédit SLL»

Finance durable: «La BMCI est la première banque au Maroc à structurer un crédit SLL»

La BMCI ambitionne d’accélérer la vitesse de croissance de ses encours de crédits respectant un certain nombre de critères ESG.

La banque a défini une stratégie de transition énergétique avec une trajectoire de sortie du financement de la production d’énergies fossiles.

Chama Bennani, responsable de l’Engagement d’entreprise de la BMCI, nous explique les enjeux du changement climatique pour les secteurs, les engagements de la banque en matière de durabilité, et nous parle du nouveau crédit «Sustainability Linked Loan».

Propos recueillis par Y. Seddik

Finances News Hebdo : Le changement climatique et la transition vers une économie bas carbone sont des sujets d’importance pour le secteur bancaire. Comment se traduit l’engagement de la BMCI en faveur de l’économie verte au Maroc ?

Chama Bennani : En effet, le changement climatique présente un impact non négligeable sur la stabilité du secteur financier et bancaire. Selon le rapport «Climat et développement» pour le Maroc publié en octobre 2022 par la Banque mondiale, l’exposition directe et indirecte des banques marocaines aux risques physiques est estimée à environ 35% du total des actifs. La responsabilité économique de la BMCI implique d’intégrer des critères responsables dans l’ensemble de ses activités. Ce principe a tout naturellement été adopté en priorité pour les activités de financement et d’investissement, à travers la mise en place de politiques sectorielles qui fixent des règles d’intervention dans certains secteurs sensibles. Ces politiques intègrent des critères environnementaux et sociaux pour les décisions de financement et d’investissement dans des secteurs présentant de forts enjeux : déforestation, gestion de l’eau, émission de CO2, gestion des déchets, etc. Les risques sociaux sont également pris en compte afin de lutter contre le travail des enfants et le non-respect des droits de l’Homme. La BMCI, à l'instar du groupe BNP Paribas a pris des engagements ambitieux de transition énergétique en définissant une trajectoire de sortie des énergies fossiles et une accélération du financement des énergies renouvelables. Ces exclusions et politiques sectorielles servent de boussole à la BMCI pour, primo  : écarter tout financement qui présenterait des risques environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) importants. Et secundo : accompagner les entreprises pour se rapprocher le plus des meilleures normes et pratiques ESG de leur secteur en encourageant les financements à impact positif.

F.N.H. : BMCI place la finance durable au cœur de son plan stratégique 2022-2025. Quels moyens financiers, humains, techniques, etc. mettez-vous en œuvre pour atteindre vos ambitions en la matière ?

Ch. B. : La BMCI s’est fixée comme ambition d’accélérer la vitesse de croissance de ses encours de crédits respectant un certain nombre de critères environnementaux sociaux et de gouvernance, en allant deux fois plus vite que les encours classiques. Des moyens à la fois humains et techniques sont mis en œuvre pour développer la finance durable au sein de la BMCI. Différents programmes dédiés aux collaborateurs viennent en accompagnement de cette stratégie, comme par exemple la mise à disposition d’un outil de formation e-learning, la «Sustainability Academy», la Semaine du développement durable, un évènement annuel interne visant à éveiller les consciences et encourager les collaborateurs à agir en faveur des objectifs de développement durable. Nos collaborateurs, à travers le programme de mécénat 1 million Hours to Help, ont aussi l’opportunité de mentorer des start-up engagées pour un monde plus durable et apportant des solutions concrètes aux problématiques liées au climat. Enfin, le programme Help 2 Help, pour lequel la Fondation BMCI apporte une contribution financière à tout collaborateur engagé dans une association, a accompagné des collaborateurs dans des projets d’équipement en lampadaires solaires dans les régions rurales.

F.N.H. : Le Maroc va bientôt être confronté à différentes contraintes réglementaires liées à la décarbonation de l’industrie, notamment la fameuse taxe carbone de l’UE. Comment accompagnez-vous les clients engagés dans cette démarche de transition énergétique ?

Ch. B. : L’évaluation ESG des clients de la BMCI permet à la force de vente d’instaurer un dialogue sur les sujets de transition énergétique avec ses clients et d’identifier ensemble des opportunités d’investissement dans l’économie verte. Ces investissements «verts» permettent, d’une part, une optimisation des coûts pour la société et, d’autre part, d’améliorer sa compétitivité à l’export au vu de la réglementation qui se renforce de plus en plus. La BMCI propose plusieurs produits qui encouragent les investissements dans le green, comme par exemple le GEFF en partenariat avec la BERD, qui met l’accent sur l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables et la gestion des ressources (eau, déchets, etc.). Destiné aux entreprises privées, le programme combine un financement, une subvention de 10% et une expertise technique pour assurer la viabilité de leurs projets. La BMCI offre également le produit Green Invest de Tamwilcom, qui consiste à proposer un cofinancement avec Tamwilcom pour les projets d’acquisition des biens matériels et/ou immatériels ainsi que des installations techniques pour les entreprises investissant dans l’économie verte.

F.N.H. : La BMCI a signé fin 2022 son premier Sustainability Linked Loan. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Ch. B. : Un Sustainability Linked Loan (SLL) est un nouveau type de financement pour les entreprises. Il s’agit d’un crédit dont le coût est indexé sur des critères de durabilité. En plus des traditionnels covenants financiers, la banque et son client négocient des KPI extra-financiers, environnementaux ou sociaux, suffisamment matériels et ambitieux pour le secteur d’activité de l’entreprise. A titre d’exemple, les KPI choisis peuvent être de nature environnementale  : les émissions de gaz à effet de serre, la consommation d’eau, le recours aux énergies renouvelables, la réduction des déchets.... Ou sociale : taux de femmes dans l’effectif global et/ou dans les organes de gouvernance, taux d’accident de travail… L’atteinte des objectifs définis pour ces indicateurs pendant la durée du prêt donne lieu à une révision à la baisse du taux d’intérêt du crédit.

F.N.H. : Quelle est la cible ?

Ch. B. : Un SLL peut être contracté par tout type d’entreprise, quels que soient son secteur d’activité et son niveau de maturité sur les aspects environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Pour des entreprises matures, les KPI seront naturellement définis selon la feuille de route ESG de l’entreprise, et évalués par un auditeur externe. Pour les entreprises moins matures mais désireuses de combiner croissance économique et durabilité, nous pouvons définir la notation ESG comme KPI en faisant appel à un évaluateur indépendant de la performance extra-financière.

F.N.H. : Quel est l’avantage de ce nouveau type de crédit ?

Ch. B. : Au niveau international, les SLL suscitent de plus en plus d’intérêt de la part des entreprises parce qu’ils permettent à l’entreprise de réduire son coût de financement tout en contribuant à l’atteinte des objectifs de développement durable. Il s’agit donc d’un moyen innovant de financer des projets, tout en améliorant leur rentabilité et leur impact sur l’environnement et/ou la société. Pour la banque, la signature de SLL nous permet de renforcer nos encours ESG, en ligne avec notre stratégie de développement de la finance durable à horizon 2025, qui vise à doubler la vitesse de croissance des encours ESG par rapport aux encours classiques. ◆

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 04 Juin 2024

VIDÉO. BMCI: une présence remarquée au GITEX Africa 2024

Lundi 06 Mai 2024

La Fondation BMCI réitère son soutien au Festival « Moroccan Short Mobile Film Contest » pour sa deuxième édition

Jeudi 18 Avril 2024

Art africain: la Fondation BMCI lance l'exposition «Vogue »

Lundi 15 Avril 2024

Financement: BMCI lance "CapAccess By BMCI"

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux