Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Entreprises

Jeunes entreprises innovantes : Un dispositif qui fait la différence

Jeunes entreprises innovantes : Un dispositif qui fait la différence
Mardi 22 Septembre 2020 - Par admin

133 entreprises innovantes bénéficient de cartes de paiement internationales leur permettant de régler les importations de services liés à leurs activités à hauteur de 500.000 DH par année civile.

 

Par M. Diao

 

Un an après le lancement du portail Startup Hub, une plateforme développée par l’Agence de développement du digital (ADD) et ses partenaires, que fautil retenir de cette initiative en termes de réalisations et d’impact ? Rappelons qu’à travers la plateforme, l’ADD procède à la sélection des Jeunes entreprises innovantes (JEI) répondant aux critères pour bénéficier de cartes de paiement internationales au titre du commerce électronique à hauteur de 500.000 DH par année civile.

L’Office des changes a, en effet, introduit une mesure permettant aux JEI de payer les importations de services liés à leurs activités grâce aux cartes précitées. Pour l’heure, l’on dénombre 133 JEI bénéficiaires qui ont pu répondre aux critères d’éligibilité (existence inférieure ou égale à 5 ans, innovation, branche d’activité IT, etc.). Les startups sélectionnées à travers le portail Startup Hub ont la possibilité de se procurer facilement des services à l’étranger. Sachant que ceux-ci sont parfois essentiels pour l’activité des startups, notamment le Cloud, les systèmes de stockage et de calcul, Google Maps, les logiciels de gestion, ainsi que les services liés à la propriété intellectuelle au niveau mondial.

«Les cartes de paiement internationales à hauteur de 500.000 DH par année civile sont cruciales pour notre activité. Cellesci permettent de régler Google et Facebook pour l’achat des publicités en ligne», explique Hamza Aboulfeth, fondateur de Food on Demand (FOD), startup bénéficiaire et premier restaurant connecté au Maroc. Le jeune entrepreneur, à la tête de deux entreprises, explique également que le dispositif de paiement international est avantageux en termes de coûts et de délais.

«Nous avons la possibilité de régler nos fournisseurs de services internationaux très rapidement et à moindre coût puisqu’il n’y a pas d’intermédiaire», confie-til. Même si les professionnels admettent que certains critères de sélection sont contraignants, force est d’admettre que la possibilité offerte aux JEI, à travers les cartes de paiement internationales, est quelque part une consécration du «Label startup» au Maroc

 

 

Paroles de Pro : Hamza Aboulfeth, fondateur de Food on Demand et de Genious communications
«Le nombre de jeunes entreprises innovantes bénéficiaires de cartes de paiement internationales, permettant de régler leurs importations de services à hauteur de 500.000 DH par année civile, est correct. A mon avis, le critère fixé à 5 années d’existence au maximum est très contraignant, voire pénalisant. Une entreprise comme Genious Communications, qui a plus de 5 années, tirerait beaucoup plus profit de ce dispositif qu’une entreprise certes innovante et éligible, mais qui a du mal à réaliser ne serait-ce que 500.000 DH par année. Il faudrait trouver une formule pour lever cet obstacle. 2021 risque d’être la dernière année pendant laquelle FOD bénéficiera des cartes de paiement précitées. Après cette échéance, il n’existera pas une alternative viable nous facilitant le règlement des fournisseurs de services, basés à l’étranger. Donc, le défi est de trouver une solution permettant aux entreprises bénéficiaires de continuer à payer leurs partenaires étrangers après 5 années d’existence». 
Actualité Entreprises univers tpme

Partage RÉSEAUX SOCIAUX