Industrie automobile : BASF signe un accord exclusif avec PSA Maroc

Industrie automobile : BASF signe un accord exclusif avec PSA Maroc

 

BASF a scellé un accord exclusif avec le Groupe PSA (Peugeot Société Anonyme) pour fournir des technologies de revêtement par électrodéposition (e-coating) pour toutes les couches de peinture, ainsi que la solution Cellasto pour les pare chocs, participant ainsi à l’intégration locale du constructeur français au Maroc.

Selon les termes de l’accord, les parties s’engagent à équiper les bains de cataphorèse de la nouvelle usine avec le CathoGuard®, la technologie de revêtement par électrodéposition (Electro Deposit-Coat) de BASF.

Cette protection anticorrosion sera appliquée sur la carrosserie métallique de tous les véhicules produits, dont la nouvelle Peugeot 208, précise un communiqué de BASF.

Pour BASF, le défi consiste à fournir à la nouvelle usine PSA toutes les couches de revêtement allant de l'ED-Coat (revêtement déposé électroniquement pour assurer la protection), jusqu'à la couche de base (qui donne les couleurs et les effets) au vernis (brillant, protection et «effet voiture neuve» de longue durée).

Il est à noter que Cellasto est une autre réalisation à succès de BASF qui a été désignée pour la toute première fois au Maroc pour fournir les pare-chocs avant et arrière pour la (nouvelle plate-forme de véhicules de classe B). La désignation de BASF était fondée sur l'engagement d'assembler au Maroc le nombre de véhicules réservé à PSA Kénitra aux mêmes conditions que FCA Lemförde.

Jose Ignacio Lopez, responsable de l'atelier de peinture PSA confirme cet objectif commun qui unit les deux multinationales : «En matière de produits durables et innovants, nous misons sur la collaboration avec des partenaires comme BASF qui partagent nos ambitions. Nous sommes très heureux de lancer ce projet au Maroc, qui nous ouvre ainsi de nouvelles opportunités en Afrique du Nord».

 A rappeler que le Groupe français PSA a construit une nouvelle usine à Kénitra, dont le démarrage de la production a eu lieu en juillet 2019. Sa capacité initiale est fixée à 100.000 véhicules par an, et 200.000 à partir de 2020.

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 20 Mars 2022

Industrie automobile: des atouts pour développer la filière «électrique»

Dimanche 20 Mars 2022

Automobile: les ventes reculent, les prix flambent

Lundi 15 Novembre 2021

Industrie automobile: de nouvelles filières à investir pour augmenter le taux d’intégration

Dimanche 18 Juillet 2021

Véhicules électriques: la ligne de production de la borne de recharge 100% marocaine voit le jour

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux