Fondation création d’entreprises: l’année 2022 s’annonce chargée

Fondation création d’entreprises: l’année 2022 s’annonce chargée

La Fondation création d’entreprises du groupe BCP est mobilisée auprès des TPE et des porteurs de projets afin de leur permettre de mieux bénéficier des dispositifs de financement et d’appui à la création mis à leur disposition.

 

Par M. Diao

 

 

Le chantier de la promotion de l’entrepreneuriat est titanesque. Les porteurs de projets, qui ont beaucoup de besoins en termes d’accompagnement, sont de plus en plus nombreux dans les différentes régions du Maroc.

A ce titre, l’implication de tous les acteurs économiques majeurs est devenue une nécessité. D’où le rôle clef que joue la Fondation création d’entreprises du Groupe BCP (FCE). Cette dernière s’attèle à mettre en œuvre son plan d’action en faveur de la promotion de l’esprit entrepreneurial aux niveaux régional et national. La fondation, créée depuis 1991, a fait savoir récemment qu’elle organise, tout au long de l’année 2022, un cycle de webinaires : «Machrou3i, khotwa b khotwa», dédiés aux TPE et aux porteurs de projets.

D’ailleurs, le lancement du cycle a été acté le 24 février 2022, avec un premier webinaire d’une importance capitale pour les jeunes porteurs de projets. L’événement digital avait pour thème : «Soft skills pour un mindset entrepreneurial». Les softs skills (compétences non techniques) sont des traits de personnalité productifs, qui caractérisent les relations d'une personne dans un environnement social. 

Ces compétences peuvent inclure, entre autres, les capacités de communication, les compétences linguistiques, les habitudes professionnelles, l’empathie cognitive ou émotionnelle, la gestion du temps, le travail d’équipe et les traits de leadership. Sachant que le mindset entrepreneurial renvoie à un ensemble d’esprit spécifique façonné, entre autres, par la résilience, la prise de risque et l’innovation. Par ailleurs, visant à favoriser l’émergence d’un tissu économique dynamique et performant, les webinaires, qui se dérouleront tout au long de l’année en cours, ont pour but d’accompagner les porteurs de projets durant les étapes de conception et de démarrage de leurs entreprises, tout en apportant aux TPE le conseil et le soutien nécessaires pour amorcer la croissance de leurs activités.

La fondation, qui s’est alliée à plusieurs entités publiques et privées (CRI, CGEM, Anapec), a fait appel à des intervenants expérimentés dans le domaine de la création d’entreprises (chefs d’entreprises, experts métiers, acteurs de l’écosystème entrepreneurial...). 

 

Paroles de pro: Hassan Debbagh, président du Conseil d’administration de la Fondation de création
«Casablanca est le poumon économique du pays. La ville connaît une relance économique intéressante. Or, il faut savoir que la TPE constitue un acteur majeur de la dynamique de relance économique. D’où l’opportunité de la signature de la convention portant sur le développement du tissu des TPE. L’objet de la convention intitulée «Qimam Intelaka», qui implique le réseau Banque Populaire de Casablanca, le CRI de Casablanca-Settat et l’Anapec, est d’apporter, en tant que fondation de création d’entreprises, le soutien aux porteurs de projets. Il s’agit de les former, les sensibiliser et les aider à formaliser leur business plan. L’objectif in fine est de faire en sorte que les bénéficiaires puissent présenter des dossiers de financement corrects auprès de la banque. Nous envisageons d’accompagner d’ici juillet 2022 près de 700 porteurs de projets. La partie post-création d’entreprises n’est pas du reste puisque tout un dispositif est prévu en la matière».

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 20 Avril 2024

Notation du Maroc: «Une bouffée d’optimisme dans l’économie nationale»

Dimanche 07 Avril 2024

Larache: ateliers de formation au profit de jeunes porteurs de projets

Mardi 02 Avril 2024

Innovation en Afrique: et de 4 pour le StarTech Africa

Samedi 30 Mars 2024

Optimisation des coûts: «En réduisant les dépenses, une entreprise peut augmenter ses bénéfices et réinvestir ces fonds»

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux