Plateforme Eerchad: près de 3.000 jeunes accompagnés

Plateforme Eerchad: près de 3.000 jeunes accompagnés

La plateforme Eerchad accompagne les jeunes en quête d’emploi et permet aux porteurs d'idées entrepreneuriales de concrétiser leurs projets.

 

Par M. Ait Ouaanna

Au fil de ces dernières années, la métropole de Casablanca a vu naître diverses initiatives visant à favoriser l’inclusion économique des jeunes. «Eerchad» fait partie de ces nombreuses plateformes mises en place en faveur de l’entrepreneuriat et de l’insertion professionnelle. Lancée en mai 2023 dans le cadre de la phase III de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH), Eerchad constitue le prolongement de la plateforme des jeunes Moulay Rachid créée en 2020, offrant l'accompagnement et l’appui nécessaires aux jeunes de l'arrondissement de Sidi Othman pour se lancer dans la vie active.

«La plateforme des jeunes Eerchad est une entité d'innovation sociale et un centre de convergence des différents programmes et organismes qui œuvrent dans le domaine de l’inclusion économique des jeunes et de leur insertion professionnelle. Elle met en place un programme d'accompagnement dédié aux jeunes de la préfecture Moulay Rachid-Sidi Othman, à la recherche d'emploi ou qui sont porteurs d'idées de projets», fait savoir Said Traoua, chef de la division des Affaires sociales au niveau de la préfecture d'arrondissements de Moulay Rachid.

En effet, la plateforme Eerchad s'articule autour de trois principaux axes. Le premier axe concerne l’entrepreneuriat dédié aux porteurs de projets, le second porte sur l'employabilité et l'accompagnement des jeunes en quête d'emploi, et le troisième repose, quant à lui, sur l'économie sociale et solidaire. Ce dernier s’adresse notamment aux porteurs de projets dans le domaine des coopératives et des TPE.

«Eerchad est une plateforme de convergence entre les différents organismes, programmes et institutions liés à la jeunesse. Il s’agit également de la mise en place d’un écosystème pour l’insertion socioéconomique des jeunes, à travers des conventions de partenariat avec la sphère académique, les milieux économiques, les organismes institutionnels et les acteurs associatifs nationaux et internationaux. Le but étant d’élargir l'éventail des compétences qui contribueront au développement de la plateforme et de ses programmes», relève Hassan Rizk, président de la plateforme et de l'association Najm pour l'inclusion économique des jeunes. Pour sa part, Amine Moâtassim, directeur exécutif d’Eerchad, révèle que «cette structure accompagne les jeunes et les écoute pour mieux les orienter et les faire bénéficier de formations en matière d'élaboration de projets et d'étude de faisabilité, outre les principes de la gestion d'entreprise. Depuis sa création en décembre 2020, la plateforme des jeunes Eerchad a enregistré un total de 2.960 bénéficiaires, tandis qu'en 2023 la plateforme a reçu un total de 1.100 jeunes», se réjouit-il.

«Les porteurs de projets bénéficient d'une subvention de 90% du coût global du projet, qui peut aller jusqu'à 100.000 DH. Les jeunes bénéficient de 30 à 40 heures de formation avant la création des projets et d'un accompagnement de 24 mois après la mise en marche de leurs projets. Pour les chercheurs d'emploi, la plateforme offre 60 heures de formation pour les non diplômés, 30 heures de formation pour les diplômés et 6 mois d'accompagnement après insertion», conclut-il.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 29 Fevrier 2024

Forum EMI-Entreprises : regards croisés sur l'innovation et la croissance au Maroc

Vendredi 23 Fevrier 2024

Maroc: le commerce domine le paysage entrepreneurial en 2023

Dimanche 18 Fevrier 2024

Dynamique entrepreneuriale: le «Global Entrepreneurship Monitor» fait escale à Casablanca

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux