Préscolaire: «Une évaluation rigoureuse permet de maintenir les normes éducatives à un niveau élevé»

Préscolaire: «Une évaluation rigoureuse permet de maintenir les normes éducatives à un niveau élevé»

1.090.000 filles et garçons se sont inscrits dans le préscolaire lors de cette année scolaire placée sous le thème de «la transformation de l’école publique, pour des élèves ouverts et performants».

Le taux de scolarisation au préscolaire a atteint 76% au titre de la saison actuelle, comparé à un taux de plus de 18% au moment du lancement du programme national de généralisation du préscolaire 2018-2019.

Entretien avec Nisrine Ibn Abdeljalil, Directrice générale de la Fondation marocaine pour la promotion de l’enseignement préscolaire.

Finances News Hebdo : D’après les résultats énoncés par la tutelle au mois de mai 2023, le taux de scolarisation au préscolaire a atteint 76%. Pouvez-vous nous donner un aperçu sur l’état d’avancement du chantier de la généralisation du préscolaire ?

Nisrine Ibn Abdeljalil : Les résultats annoncés par la tutelle indiquant un taux de scolarisation au préscolaire atteignant 76%, témoignent d’une avancée considérable dans le chantier de généralisation du préscolaire au Maroc. Ce chiffre reflète l’efficacité des actions entreprises dans le cadre du programme national de généralisation du préscolaire, mis en œuvre depuis 2018 par l’État marocain, en collaboration avec des partenaires stratégiques. Le processus de généralisation du préscolaire vise à garantir un accès équitable à une éducation de qualité pour tous les enfants, en particulier dans les régions rurales et les zones défavorisées. La collaboration étroite entre l’État et la FMPS se manifeste également par la gestion d’un réseau étendu de plus de 21.900 classes préscolaires, contribuant ainsi à l’atteinte de cet objectif national.

F. N. H. : Le Maroc dispose-t-il actuellement des moyens lui permettant de mener à bien ce chantier de grande envergure ?

N. I. A. : Depuis 2018, l’État a démontré un engagement fort en allouant des ressources importantes à ce programme d’envergure. Ces investissements ont permis la mise en place d’infrastructures dédiées au préscolaire, le recrutement de personnel qualifié, ainsi que le déploiement d’initiatives diverses visant à garantir le succès de ce projet d’ampleur nationale. La Fondation marocaine pour la promotion de l’enseignement préscolaire (FMPS) joue également un rôle essentiel en tant que partenaire stratégique. Aujourd’hui, avec la mise en place d’initiatives innovantes telles que la banque de projets, la FMPS témoigne de son engagement continu à soutenir les efforts de l’État pour enrichir l’expérience éducative des enfants préscolarisés. La banque de projets, en tant qu’initiative clé de la FMPS, représente un mécanisme novateur visant à identifier, financer et mettre en œuvre des projets qui contribuent significativement à l’amélioration de l’expérience éducative des enfants préscolarisés. Ces projets, soigneusement sélectionnés à travers une évaluation rigoureuse, visent à créer des environnements éducatifs stimulants et sécurisés. En soutenant financièrement ou autrement ces projets, les partenaires de la FMPS participent directement à la création d’un préscolaire de qualité, offrant aux enfants des opportunités essentielles pour leur développement global.

F. N. H. : Quelle est la place accordée à la qualité en préscolaire et quelles sont les initiatives menées par l’État et la FMPS dans ce sens ?

N. I. A. : La question de la qualité en préscolaire est au cœur des préoccupations tant de l’État que de la FMPS. Cette dernière en tant qu’acteur et partenaire stratégique, joue un rôle essentiel dans la concrétisation de cette vision. Les actions conjointes de l’État et de la FMPS pour assurer la qualité en préscolaire reposent sur un plan d’action qui se déploie autour de ces axes majeurs : Production pédagogique : Amélioration des outils pédagogiques et didactiques à travers l’ouverture vers le digital. Cette démarche vise à moderniser les méthodes d’enseignement, offrant ainsi une expérience éducative plus interactive et adaptée aux besoins des enfants préscolarisés. Formation : Opérationnalisation et renforcement du centre de formation dans les métiers de la petite enfance de la FMPS. Cette initiative s’aligne avec un nouveau dispositif de formation des éducateurs, résultant des conventions de partenariat signées entre la tutelle, le ministère de l’Economie et des Finances, l’INDH, le ministère de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, et la FMPS. Le programme de formation initiale a été étendu à 950 heures, avec 6 jours de formation continue annuelle, couvrant 10 domaines essentiels.

Suivi et encadrement pédagogique : Renforcement du corps des superviseurs et encadrants pédagogiques (SEP), et amélioration des outils de suivi et encadrement pédagogique. Cela contribuera à garantir un suivi de qualité des activités éducatives et à offrir un soutien approprié aux éducateurs dans leur mission cruciale. Évaluation : Renforcement du système d’évaluation des compétences des enfants pour la préparation de sa généralisation. Cette démarche implique des efforts concertés pour mesurer l’efficacité des programmes, favorisant ainsi une amélioration continue de la qualité de l’enseignement. Labellisation de la qualité : La FMPS met en œuvre un dispositif de labellisation visant à attester de la qualité du préscolaire. Cela garantit aux parents et aux parties prenantes que les établissements répondent à des normes élevées en matière d’éducation préscolaire. Cette démarche intégrée démontre l’engagement de l’État et de la FMPS à garantir la qualité en préscolaire, en tenant compte des avancées technologiques, du renforcement des compétences du personnel éducatif, d’un suivi et une évaluation rigoureuse pour maintenir les normes éducatives à un niveau élevé. Ces actions conjointes reflètent un investissement continu dans l’éducation préscolaire au Maroc.

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 23 Fevrier 2024

Les recettes fiscales dépassent 24 MMDH en janvier

Vendredi 23 Fevrier 2024

L'Europe et l'Afrique du Nord face à des vagues de sécheresse sans précédent

Vendredi 23 Fevrier 2024

Sécheresse: faut-il craindre un exode rural massif ?

Vendredi 23 Fevrier 2024

Maroc Météo. De fortes rafales de vents attendues vendredi et samedi dans plusieurs provinces

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux