Culture & Société

Tous les articles

Evènement : Bouffée d'air frais aux «Jardins de la poésie»

Evènement : Bouffée d'air frais aux «Jardins de la poésie»

La Maison de la poésie de Tétouan a récemment organisé un nouvel épisode de la rencontre «Jardins de la poésie», avec la participation des poètes Abdelali Kouich (Abou El Maali), Fatiha Nouhou et Hussein Makhlouf.

 

Cet événement, tenu aux jardins de Bab El Okla au sein de l'École des métiers et arts nationaux de Tétouan, a été marqué par une performance musicale donnée par l'artiste Hussein Ntifi. Ce dernier a interprété avec brio la chanson «Rsami» du groupe Lemchaheb, ainsi que des tubes du répertoire musical arabe, accompagné du pianiste et compositeur, Mohamed Amine Abouri. Non loin de l'atmosphère de ces jardins andalous, la poétesse Fatiha Nouhou a récité des poèmes qui célèbrent Grenade, la féminité du poème et la vision poétique profonde, emportant le public dans un voyage poétique magique à travers les saisons de la vie.

Le poète Abdelali Kouich a, quant à lui, récité des poèmes lyriques, tout en célébrant la localité de «Bab Berred», sa ville natale et sa source d'inspiration, puisqu'il considère la poésie comme un «voyage en soi et de mémoire». 

Il convient de noter que la rencontre «Jardins de la poésie» a accueilli, ces dernières années, nombre d'artistes, dont Abdelkrim El Ouazzani, artiste peintre, le flûtiste Moustapha Hakam, l'artiste Maroua Sbai, les luthistes Ayman El Ghoul, Hussein Ntifi et Mohamed Amine Abouri, et les poètes Allal El Hajjam, Yassin Adnan, Fatima Marghich, Abdelrahman El Fatihi et Nasser El Alawi, Nassima Raoui, Hassan Benziane, Abdelkhalek Serroukh, Moufid Atimou, Abdellatif El Ourari, El Moatamid El Kharraz, et Fatima Zahrae Bennis.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 14 Juin 2024

Festival Mawazine: culture, diplomatie, économie et impact social

Mardi 04 Juin 2024

«Psychanalyse de l’improbable» de Abdelhak Najib. L’écriture du désastre

Dimanche 26 Mai 2024

SIEL: «L’idée que les Marocains ne lisent pas est un stéréotype persistant, mais la réalité est plus nuancée»

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux