Page de recherche

La Banque mondiale relève ses perspectives de croissance pour 2024

La Banque mondiale relève ses perspectives de croissance pour 2024

La croissance mondiale devrait se maintenir à 2,6 % en 2024 avant de remonter légèrement à 2,7 % en moyenne en 2025-2026, prévoit le rapport de la Banque mondiale. Soit un niveau bien en deçà de la moyenne de 3,1 % enregistrée au cours de la d&

Réponse aux urgences: le Maroc et la Banque mondiale signent l'accord "Rapid Response Option"

Réponse aux urgences: le Maroc et la Banque mondiale signent l'accord "Rapid Response Option"

Signé par la ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah, et le directeur pays de la BM pour le Maghreb et Malte, Jesko Hentschel, cet accord a été conclu en marge d'une réunion de travail tenue avec le Vice-Président de la BM pour le Moye

Banques/Risques climatiques : les conclusions de l'étude de BAM et la Banque mondiale

Banques/Risques climatiques : les conclusions de l'étude de BAM et la Banque mondiale

Pour Abderrahim Bouazza, Directeur général de Bank Al-Maghrib, «ce travail a pu fournir en effet les premières estimations de l’impact des chocs climatiques, selon plusieurs scénarios, sur les bilans, la solvabilité et la rentabilité des ban

Banque mondiale: Ousmane Dione nommé nouveau vice-président pour la région MENA

Banque mondiale: Ousmane Dione nommé nouveau vice-président pour la région MENA

Dans ce rôle, Dione sera chargé de diriger les partenariats stratégiques avec les clients et les parties prenantes de la région, de superviser un portefeuille opérationnel actif de 139 projets représentant un financement de plus de 27 milliards de dollar

Maroc : 11,2 milliards de dollars mobilisés par la Banque Mondiale sur la période 2011-2021

Maroc : 11,2 milliards de dollars mobilisés par la Banque Mondiale sur la période 2011-2021

Ce soutien s'est concentré sur la croissance tirée par le secteur privé, le développement du capital humain, la résilience au changement climatique et l'amélioration de la gouvernance, selon le rapport du Groupe d'évaluation indépen

Flux monétaires mondiaux : 669 milliards de dollars d'envois de fonds en 2023, selon la Banque mondiale

Flux monétaires mondiaux : 669 milliards de dollars d'envois de fonds en 2023, selon la Banque mondiale

Les remises migratoires vers les pays à revenu faible et intermédiaire auraient augmenté de 3,8 % en 2023, marquant le pas par rapport aux fortes hausses enregistrées ces deux dernières années. Telles sont les estimations de la dernière note d’i

Protection sociale au Maroc: la Banque mondiale approuve un prêt de 500 millions de dollars

Protection sociale au Maroc: la Banque mondiale approuve un prêt de 500 millions de dollars

Ce financement est le deuxième d’une série de trois opérations qui soutiennent le programme de réformes du gouvernement, indique l'institution financière internationale dans un communiqué. Le programme de financement "à l’appui

Enseignement supérieur : la Banque mondiale accorde au Maroc un prêt de 300 millions de dollars

Enseignement supérieur : la Banque mondiale accorde au Maroc un prêt de 300 millions de dollars

Le programme permettra de faire avancer une série d'approches innovantes et transformatrices en vue d’accroître l'impact de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, au profit des marocains, aujourd'hui et dans le futur. « Le nouve

Banque mondiale: "le Maroc a fait preuve d’une résilience remarquable face à divers chocs"

Banque mondiale: "le Maroc a fait preuve d’une résilience remarquable face à divers chocs"

Suite à un ralentissement marqué en 2022, dû à divers chocs climatiques et sur les matières premières survenus de manière concomitante, la croissance économique devrait remonter à 2,8 % en 2023, et ce, grâce à une reprise par

Banque mondiale: "le conflit au Proche-Orient pourrait entraîner un nouveau choc sur les matières premières"

Banque mondiale: "le conflit au Proche-Orient pourrait entraîner un nouveau choc sur les matières premières"

Alors que le prix du pétrole a d'ores et déjà augmenté de 6% depuis le début du conflit, le risque de le voir s'étendre plus largement dans la région pourrait entraîner une hausse encore plus sensible des prix, tant du pétrole que