LES VARIANTS FAUSSENT LA DONNE

LES VARIANTS FAUSSENT LA DONNE

Par: Fatima Zahra Ouriaghli, Directeur de Publication

 

L’économie nationale va toujours mal. Même si la reprise a permis quelque peu d’amorcer une relance après la période de confinement strict, plusieurs secteurs économiques peinent à se relever.

Si l’arrivée des vaccins était synonyme d’une relance durable de l’économie, il faut néanmoins se rendre à l’évidence : il va falloir encore attendre pour voir le tissu économique se libérer complètement des nasses de cette pandémie.

Les mesures restrictives perdureront encore, avec en toile de fond les défaillances d’entreprises qui vont augmenter et un taux de chômage qui risque d’exploser. Déjà, beaucoup d’entreprises traînent les séquelles d’une année 2020 désastreuse. Selon les résultats de l’enquête réalisée par le haut-commissariat au Plan auprès de 3.600 entreprises, plus de 16% d’entre elles sont en arrêt définitif ou temporaire à fin 2020, 83% ont subi une baisse de leur activité au second semestre et près de 50% connaissent des difficultés de trésorerie.

Ce tableau sombre cache néanmoins des disparités, vu que certaines branches d’activités sont encore particulièrement touchées par les mesures de précaution et de sécurité mises en place par les autorités. Ce qui légitime, d’ailleurs, le fait que les entreprises de la construction (56%) et celles opérant dans l’hébergement et la restauration (64%) aient réduit de plus de la moitié leurs effectifs durant le deuxième semestre 2020 par rapport à la même période 2019.

Et pour cet exercice 2021, l’horizon est encore clair-obscur, quand bien même les prévisionnistes tablent sur un taux de croissance qui devrait osciller entre 4 et 4,6%. D’autant que ces projections sont accompagnées de beaucoup de réserves, dont la plus importante est, sans aucun doute, la maîtrise de la pandémie. Or, sur ce registre, rien n’est certain.

Partout dans le monde, les pays durcissent les restrictions, voire se reconfinent en raison de l’apparition des variants du coronavirus. Et ce, malgré des campagnes de vaccination lancées à grande échelle. Quand on sait qu’un cas du variant britannique a été décelé sur le territoire national, cela pousse forcément au scepticisme.

Le Maroc échappera-t-il à un reconfinement ? Pour l’instant, les autorités ont choisi de ne pas franchir le pas. En attendant, le Comité de veille économique, en bon samaritain, reste aux aguets. 

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 15 Juin 2024

Carburants: très chers prix à la pompe

Vendredi 14 Juin 2024

Forum de Paris sur la paix: les initiatives marocaines mises en orbite

Vendredi 14 Juin 2024

Industries manufacturières : hausse de l'indice de la production de 2% au T1-2024 (HCP)

Jeudi 13 Juin 2024

Fonds Mohammed VI pour l'investissement : 300 millions de DH engagés à ce jour

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux