Femme: entre victoires et luttes continues

Femme: entre victoires et luttes continues

Comme partout ailleurs, le Maroc célèbre, ce 8 mars, la Journée internationale de la femme. Cet évènement a une résonance particulièrement significative dans le Royaume, où la lutte pour l'égalité des sexes est un combat de longue date.

Le 8 mars est donc bien plus qu'une simple journée de célébration : c'est un moment pour évaluer les progrès accomplis et les défis à relever afin de tracer un chemin vers un avenir plus égalitaire. Dans ce Royaume où le passé rencontre le présent, des progrès notables ont été accomplis dans la quête de l'égalité des genres. La Constitution, pilier de notre démocratie, consacre l'égalité des sexes, tandis que les réformes législatives ont renforcé les droits des femmes dans divers domaines et érigé des remparts solides contre les marées de l'injustice.

Dernière avancée significative enregistrée par le Maroc dans ce sens : la réforme en cours du code de la famille, initiée sous l’impulsion royale. Mais malgré ces progrès, les femmes marocaines continuent de se heurter à des obstacles considérables et leur voix résonnent encore dans l'écho des défis non résolus. Les stigmates du passé persistent toujours et menacent le chemin de l’égalité et de la justice sociales. Car les stéréotypes de genre sont encore bien ancrés dans la société. Tels des chaînes invisibles, ils entravent les aspirations des femmes, les confinant dans des rôles préconçus et limitant leur accès aux sphères du pouvoir.

De même, les violences à l’encontre des femmes, qu’elles soient physiques ou psychologiques, persistent, constituant une menace constante pour leur bien-être et leur sécurité. Insidieuses et dévastatrices, ces violences déchirent le tissu social, laissant des cicatrices profondes dans le cœur de notre nation. En cette journée de commémoration et de réflexion, nous sommes donc appelés à sortir de notre oisiveté coupable. Pour agir. Tous. Hommes et femmes.

De la médina de Marrakech aux collines de Chefchaouen, en passant par les artères bouillonnantes de Casablanca, nous devons faire nôtre, l’objectif de briser les chaînes de l’iniquité et de conquérir les sommets de l'égalité. Ensemble, nous devons renforcer les fondations de notre société et ériger des ponts vers un avenir où chaque femme peut marcher la tête haute, libre des entraves du passé.

C’est dire qu’en ce jour symbolique, nous célébrons non seulement les réalisations passées, mais aussi les promesses d'un avenir meilleur, plus égalitaire et plus inclusif pour toutes et tous. Car lorsque les femmes prospèrent, les communautés prospèrent, les économies prospèrent. Pour dire qu’elles sont un puissant catalyseur pour le progrès et le développement économiques. Encore davantage dans ce Maroc résolument tourné vers la modernité.

 

 

F.Z Ouriaghli , Directeur Général responsable de la Publication

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 14 Avril 2024

Les recettes douanières dépassent 20,68 MMDH à fin mars 2024

Samedi 13 Avril 2024

Dette extérieure: la PEG se creuse à 791,6 milliards de DH en 2023

Samedi 13 Avril 2024

OpenAI Voice Engine : percée ou danger ?

Samedi 13 Avril 2024

Pêche : hausse de la valeur des produits commercialisés de 2% à fin mars 2024

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux