Le prix du pétrole reste stable, malgré les tensions géopolitiques

Le prix du pétrole reste stable, malgré les tensions géopolitiques

Les prix du pétrole se stabilisaient mardi, dans un contexte marqué par le renforcement des tensions dans le détroit d'Ormuz.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre baissait de 0,16% à 63,16 dollars, après avoir légèrement progressé en début de séance à Londres.

A New York, le baril américain de WTI pour livraison à la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 56,22 dollars, 0,02% de moins qu'à la clôture lundi.

Les prix du pétrole ont varié mardi après être montés lundi du fait de l'annonce, vendredi, de la "confiscation" par l'Iran d'un pétrolier britannique dans le détroit d'Ormuz.

Le détroit d'Ormuz est particulièrement important pour le marché de l'or noir avec près 21% de la consommation mondiale de produits pétroliers y transitant.

Dans ce contexte, la décision début juillet de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de ses alliés de prolonger leur accord de réduction de la production jusqu'en mars 2020 n'a pas permis de soutenir durablement les prix.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 15 Mai 2022

Les voitures électriques, le pétrole et la bataille pour la domination du marché

Samedi 12 Mars 2022

Pétrole, charbon, gaz: l'Allemagne envisage de se passer des importations russes d'ici fin 2022

Samedi 09 Octobre 2021

Flambée des cours du pétrole : forte crainte d’une tension sur les prix domestiques

Jeudi 14 Mai 2020

Coronavirus : Une baisse record de la demande mondiale de pétrole attendue

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux