Développement durable

Tous les articles

Gotion High-Tech: une usine de fabrication de batteries pour voitures à Rabat

Gotion High-Tech: une usine de fabrication de batteries pour voitures à Rabat

Un mémorandum d’entente a été paraphé dans ce sens en marge du «Gitex Africa», par le ministre délégué chargé de l'Investissement, de la Convergence et de l'Evaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli, et le président de Gotion High-tech, Li Zhen, en présence du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et de plusieurs responsables marocains et chinois.

 

Par A. Diouf

Le Maroc aura aussi ses usines de fabrication de batteries pour voitures électriques. Et c’est la région Rabat-Salé-Kénitra qui devrait abriter la première d’entre elles, qui sera notamment construite par l’entreprise chinoise Gotion High-tech. C’est du moins ce qui ressort du mémorandum paraphé en marge du «Gitex Africa», par le ministre délégué chargé de l'Investissement, de la Convergence et de l'Evaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli, et le président de Gotion High-tech, Li Zhen, en présence du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et de plusieurs responsables marocains et chinois.

La date de la pose de la première pierre ni celle d’entrée en service de l’unité industrielle n’ont pas été données. Mais il est précisé que la méga-fabrique de batteries électriques pour voitures sera érigée dans la commune de Bouknadel à Rabat. Elle coûtera 5,9 milliards d’euros (environ 65 milliards de dirhams), affichera une capacité de production pouvant atteindre 100 GWh/an à l’horizon 2030 et devrait permettre également la création de 25.000 emplois à cette même échéance. Le groupe sino-européen Gotion High-tech, qui compte pour actionnaire de référence le groupe automobile Volkswagen, envisage la mise en place d'un écosystème industriel de production de batteries pour véhicules électriques et de systèmes de stockage d’énergie au Maroc.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de la cérémonie de signature du mémorandum, Li Zhen a expliqué que pour l’étude de son projet d’investissement, Gotion High-tech a sélectionné le Maroc qui s’est imposé en tant que leader de l’industrie automobile en Afrique. Ensuite, après avoir relevé que le Maroc dispose d'importantes potentialités et de ressources éoliennes et solaires, le président de Gotion High-tech a fait savoir que son groupe est en train d’élaborer un projet d'investissement sur des solutions de stockage d'énergie, qui vise, selon lui, à fournir de l'énergie verte à l'ensemble de la population et à contribuer à la décarbonation et au développement économique du Maroc.

Pour sa part, Mohcine Jazouli a mis en relief l’importance que revêt ce mémorandum portant sur l’implantation d’une «géante» usine de production de batteries pour véhicules électriques au Maroc. Il s'agit d'une première étape nécessaire, en perspective de la signature d’une convention d’investissement, qui doit permettre le lancement d’une Gigafactory, à même de conforter la position du Maroc en tant qu’acteur majeur de l’industrie automobile, a-t-il soutenu.

 

Le Maroc choisi pour ses nombreux atouts

Gotion High-tech a choisi le Maroc pour ses nombreux atouts, notamment son positionnement affirmé de plateforme compétitive et décarbonée de production automobile, mais aussi pour ses dotations factorielles, dont ses ressources en lithium et cobalt. En effet, il faut savoir que le groupe minier Managem a enregistré une invention importante dans le domaine des batteries de type lithium-ion. Une technologie brevetée depuis plus de 10 ans, qui est présente dans les téléphones portables et microordinateurs, mais peut également être utilisée dans l'industrie des voitures électriques. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 25 Mai 2024

GPT-4o : OpenAI pousse les limites de l’IA

Lundi 20 Mai 2024

E-Sports: bien plus qu'un simple jeu

Samedi 18 Mai 2024

Transformation agricole : réduire de près d’un tiers les émissions de GES

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux