Bourse & Finances

Tous les articles

CDM va intégrer les critères extra-financiers dans les décisions d’octroi de crédit

CDM va intégrer les critères extra-financiers dans les décisions d’octroi de crédit

 

Baldoméro Valverde, président du Directoire du Crédit du Maroc, a annoncé que CDM intégrera désormais les critères extra-financiers (ESG) comme outil d'aide complémentaire à la décision de l'octroi de lignes de crédit.

Il a fait remarquer que cette intégration des critères ESG ne doit pas être considérée comme un frein ou une contrainte supplémentaire mais un levier pour développer une nouvelle forme de dialogue avec les contreparties et accompagner une démarche source de performance.

«Cette démarche renforcera la relation de confiance entre la banque et ses clients, et lui permettra de mieux les connaître pour mieux les servir», a déclaré Valverde qui s’exprimait à l’occasion d’une table ronde organisée par CDM avec ses clients de la grande entreprise autour du thème : «performance financière et extra financière : clé de voûte de l’entreprise».

La rencontre s’est déroulée en présence de Eric Campos, Directeur RSE Crédit Agricole S.A. et CEO de la Fondation Grameen Crédit Agricole, Saadia Slaoui Bennani, Président directeur général de Valyans et Présidente de la Commission Entreprise Responsable et Citoyenne de la CGEM, qui ont présenté aux chefs d’entreprises invités leur vision dynamique et positive de la RSE.

Ont également pris part à cette table ronde pour partager leur motivation RSE

et leur expérience au sein de leur propre entreprise, Kacem Bennani Smires, Président directeur général de Delassus, Mohamed Fikrat, Président directeur général de Cosumar, et Didier Lamblin, Président directeur général de Centrale Danone.

«Les critères ESG contribuent à enrichir la vision des risques et permettent d’étendre le champ d’analyse, au-delà des seules informations comptables et financières, à des éléments extra-financiers tels que les aspects de gouvernance, la gestion des ressources humaines, les relations avec les fournisseurs et sous-traitants et les pratiques vis-à-vis de l’environnement», a souligné Valverde.

«Selon les investisseurs, les critères extra-financiers expliquent aujourd’hui plus de 80% de la valeur d’une entreprise», a-t-il ajouté.

Eric Campos a exposé les grandes lignes du nouveau projet à moyen terme à horizon 2022 du Groupe Crédit Agricole S.A. qui s’appuie sur sa raison d’être : «Agir chaque jour dans l’intérêt de nos clients et de la société ». Il a déclaré que « la performance durable des entreprises dépend désormais de leur capacité à fonder leur modèle d’affaires, leur cœur d’activité, sur une utilité perçue et reconnue mais désormais dans le respect de la société, de l’environnement et de leur avenir ».

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 20 Novembre 2021

Crédit-impôt investissement: une carotte fiscale nécessaire pour booster l’investissement

Vendredi 19 Novembre 2021

Entrepreneuriat : Crédit du Maroc lance la 3ème édition du prix «Start Your Project with Fondation Crédit du Maroc & Bidaya»

Samedi 16 Octobre 2021

Financement: que cache la contre-performance des crédits à l’équipement ?

Dimanche 10 Octobre 2021

Crédits aux TPME: les dessous d’une hausse dans un contexte de crise

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux