Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Economie

Paiement mobile: « Chari.ma » souhaite se lancer dans l’arène

Paiement mobile: « Chari.ma » souhaite se lancer dans l’arène
Mercredi 01 Septembre 2021 - Par admin

La startup marocaine de e-commerce Chari.ma, vient de finaliser l’acquisition de l’application mobile Karny, portefeuille virtuel dédié aux commerces de proximité.  

Ismael Belkhayat, cofondateur et PDG de Chari Maroc, nous éclaire davantage sur l’objectif de cette acquisition, et ses ambitions de se lancer dans le paiement mobile.


 
Finances News Hebdo : Tout d’abord, comment l’initiative de l’acquisition de Karny.ma est-elle née ?

Ismael Belkhayat : Il m’arrive régulièrement de me rendre sur le terrain pour faire des store checks. C'est-à-dire que je rencontre mes clients épiciers pour déterminer si notre service leur correspond, mais aussi définir avec eux les nouvelles fonctionnalités à proposer. Pendant ces visites, je me suis rendu compte qu’un grand nombre de mes clients utilisaient l’application Karny. Je me suis alors rendu compte qu’il y avait beaucoup de synergie entre Chari et Karny. J’ai donc téléchargé l’application, contacté le service client et demandé à être mis en relation avec les fondateurs de l’application. 
 

 

F.N.H :Quelle est votre stratégie derrière cette acquisition ?

I.B : Notre stratégie est double. D’abord, continuer à offrir des services à nos épiceries clientes. Notre ambition est de digitaliser le métier de l’épicerie. Pour cela, nous souhaitons offrir à nos clients une longue liste de services. Chari leur permet de commander les produits souhaités et Karny leur permet de gérer leurs encours clients. Nous sommes aussi en train de développer d'autres outils de gestion d’épicerie (gestion de stock, de caisse, de clientèle, etc.). Ensuite, notre deuxième objectif est de recruter de nouveaux clients, car nous nous sommes rendu compte que le coût d’acquisition client de l’application Karny était bien plus faible que celui de l’application Chari. Nous concentrons donc nos efforts sur l’application Karny pour attirer un maximum d’utilisateurs. Enfin, nous contactons ces utilisateurs un par un pour leur proposer les services de l’application Chari. 

 

F.N.H : Combien l’acquisition de Karny.ma a-t-elle coûté ?  Et s’agissant du montage financier, quel est le pourcentage d’apport de chacun de vos partenaires ou incubateurs financiers ?  

I.B : Ce ne sont malheureusement pas des éléments à révéler car nous avons signé des accords de non-divulgation et de confidentialité avec chacune des parties prenantes. 
 
 
F.N.H : Vous souhaitez obtenir un agrément d’établissement de paiement. Avez-vous le souhait de vous développer davantage dans le secteur des services financiers ?

I.B : Absolument. Notre ambition est de commencer à proposer à nos épiceries un maximum de nouveaux services. Un agrément d’établissement de paiement nous permettra de rendre certains de nos clients des agents détaillants afin de les aider à proposer des services tels que le Cash in / Cash out, le paiement de factures ainsi que les recharges téléphoniques.

 

F.N.H : Est-ce un nouveau marché porteur pour les start-up ?

I.B : Certainement. Dans tous les pays du monde, de nombreuses start-up se lancent dans le domaine des fintech. Pour que ce secteur se développe, il faut qu’il y ait un véritable écosystème, car les start-up jouent un rôle important dans ce sens. Les autorités publiques doivent aider les start-up à se lancer dans ce nouveau marché porteur.

 

F.N.H : S’agissant de la stratégie globale de Chari.ma, quelle est votre ambition aujourd’hui ? Est-ce plutôt asseoir votre position au niveau national ou avez-vous également des ambitions régionales ? 

I.B : Notre ambition est régionale et consiste à se développer dans les pays d’Afrique francophone. Nous avons déjà ouvert une filiale en Tunisie et nous sommes en train d’acquérir un acteur au Sénégal. Par la suite, nous souhaitons continuer à nous développer dans des pays comme la Mauritanie, la Côte d’Ivoire et le Cameroun.

 

 

 

Actualités Marocaines paiement mobile E-commerce

Partage RÉSEAUX SOCIAUX