La BAD et le Japon mobiliseront 3,5 milliards USD en faveur du secteur privé africain

La BAD et le Japon mobiliseront 3,5 milliards USD en faveur du secteur privé africain

Le Japon et la Banque africaine de développement (BAD) ont convenu, en marge de la 7ème Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 7), de mobiliser conjointement 3,5 milliards de dollars dans le cadre de l'initiative EPSA (Enhanced Private Sector Assistance for Africa), un plan d'appui au secteur privé africain.

Les deux parties se sont engagées chacune sur un objectif de 1,75 milliards de dollars sur la période 2020-2024 qui va voir la mise en œuvre de la 4 ème phase de l'EPSA dont l'objectif est d'impulser une croissance durable et inclusive en Afrique portée par la dynamique du secteur privé, indique un communiqué de la BAD.

Il s'agit de répondre aux besoins de financement dans les infrastructures et du secteur privé, a expliqué Keisuke Suzuki, ministre d'Etat japonais des Finances. Les secteurs prioritaires sont l'énergie, les transports et la santé.

Le programme octroie des fonds sous forme de prêts aux Etats et aux entreprises privées et accorde des appuis sous forme d'assistance technique.

Lancée il y a 13 ans, en 2005, par la BAD et le Japon via la JICA, l'agence japonaise de développement, l'initiative EPSA a enregistré une hausse de ses dotations qui sont passées respectivement de 1 milliard à 2 milliards puis à 3 milliards $ lors des trois précédents programmes.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 29 Janvier 2023

Compléments alimentaires: radioscopie d’un marché anarchique

Dimanche 29 Janvier 2023

Exportations: la diversification des débouchés, un défi à relever

Vendredi 27 Janvier 2023

Tatwir R&D et Innovation: la pièce qui manquait au puzzle

Vendredi 27 Janvier 2023

Tourisme rural: une niche marginalisée

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux