Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Actualités

Ryad appelle au calme après l'escalade entre Téhéran et Washington

Ryad appelle au calme après l'escalade entre Téhéran et Washington
Lundi 06 Janvier 2020 - Par Finances News

Le ministre saoudien des Affaires étrangères a appelé lundi au calme après l'escalade entre l'Iran et les Etats-unis depuis la mort du puissant général iranien Qassem Soleimani dans une frappe américaine.

"C'est certainement un moment très dangereux", a déclaré le prince Fayçal ben Farhane aux journalistes pour qualifier les menaces échangées entre Washington et Téhéran depuis le raid américain vendredi à Bagdad qui a tué le haut gradé iranien et plusieurs de ses compagnons d'armes.

"Nous espérons voir les acteurs prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter toute nouvelle escalade et provocation", a-t-il ajouté, indique l'AFP

Le prince Fayçal s'est exprimé après une réunion à Ryad des ministres des Affaires étrangères de pays riverains de la mer Rouge et du golfe d'Aden.

Pendant cette réunion, les ministres ont signé l'acte de naissance de ce rassemblement, dont les membres sont, outre l'Arabie saoudite, l'Arabie saoudite, l'Egypte, la Jordanie, le Soudan, le Yémen, l'Erythrée, Djibouti et la Somalie. Cette initiative vise à renforcer la sécurité régionale, ont rapporté les médias d'Etat saoudiens selon l'AFP.

L'assassinat du général Soleimani fait craindre une déflagration majeure au Moyen-Orient, et l'Arabie saoudite comme les Emirats arabes unis, tous deux alliés de Washington, redoutent les contre-attaques iraniennes.

Le roi Salmane d'Arabie saoudite a souligné la nécessité de prendre des mesures pour désamorcer les tensions lors d'une conversation téléphonique samedi avec le président irakien Barham Saleh. Le prince héritier Mohammed ben Salmane a chargé le prince Khaled ben Salmane, son jeune frère et vice-ministre de la Défense, de se rendre à Washington et Londres pour plaider en faveur d'une désescalade, a rapporté cette semaine le quotidien saoudien Asharq al-Awsat.

L'ambassade américaine à Ryad a mis en garde dimanche ses ressortissants habitant près de bases militaires et d'installations pétrolières et gazières dans le royaume d'un "risque accru d'attaques de missiles et de drones".
 

Avec AFP

Politique Pétrole Actualité Politique actualités internationales

Partage RÉSEAUX SOCIAUX