Rendez-vous de la philosophie : Allons philosopher !

Rendez-vous de la philosophie : Allons philosopher !

 

La Nuit des philosophes se réinvente pour devenir les Rendez-vous de la philosophie qui se tiendront jusqu’au 12 novembre, à Fès, Marrakech, Casablanca et Rabat. Ils sont gratuits et accessibles à tous.

 

 

 

Pour la première fois, les Rendez-vous de la philosophie se dérouleront non seulement à Rabat et Casablanca, mais également à Marrakech et à Fès, «villes hautement symboliques pour la culture et la pensée arabe, permettant à la manifestation de s’ancrer plus profondément au Maroc», lit-on dans le dossier de presse.

 

Une ambition rénovée

Les Rendez-vous de la philosophie veulent avant tout faire droit à des pensées plurielles. Une trentaine de philosophes et penseurs de six nationalités différentes interviendront, réunis pour leurs travaux sur des auteurs classiques ou contemporains, européens ou africains.

L’accent sera particulièrement mis sur la philosophie arabe médiévale, dans le souci d’ouvrir un espace critique global. L’approche affiche ainsi une ambition renouvelée : inscrire ces Rendez-vous de la philosophie au Maroc sur la carte des échanges intellectuels entre l’Europe et le continent africain, répondre à l’aspiration d’une jeunesse toujours plus connectée et soucieuse de penser son avenir, et devenir le carrefour des idées à partir duquel explorer de nouveaux chemins de la pensée.

Selon le co-commissaire, Jean-Baptiste Brenet, «Puisque le sort des choses et de la planète en dépend, comment repenser les rapports entre nature, vivant et non-vivant; revoir les principes de classification, les chevauchements ou les rencontres entre les formes d’être et de vie ? Puisque l’humain se meut, va et vient, et que les êtres commercent, se heurtent, s’accueillent, comment penser le seuil, au carrefour de ces confrontations, puis les mobilités, leurs impasses, leurs issues ? Puisque l’humanité balance entre deux pôles : l’universel, censé rassembler les individus, et le «pluriel», la singularité des personnes, des groupes, qui revendiquent leurs parts, font valoir le caractère irréductible et inassimilable de leurs consciences, de leurs corps, de leurs histoires, comment accorder le général et le particulier ? Puisque le monde humain n’est pas d’un bloc, celui du vrai contre le faux, du tangible contre le fictif, s’il n’est que dans le croisement de ce que les individus trouvent au dehors, qui les affecte, les renseigne, les accapare, et de ce que d’eux-mêmes ils produisent, projettent, rêvent ou fantasment, comment saisir la force imaginale de l’humain ? Jusqu’où le porte la création qui reconfigure sa réalité ?»

 

Graines de philo

Soucieux d’être un lieu de transmission et d’initiation à la pensée libre et critique, le ministère de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports, l’Institut français au Maroc, et HEM Business School ont lancé, dans le cadre de ces Rendez-vous, un concours national de dissertation en philosophie, en arabe et en français, intitulé «Graines de philo», à l’adresse des élèves de terminale, issus du public, du privé et des établissements de l’AEFE sur le territoire marocain. De fait, le thème général est «Seuils, mouvements : penser les limites». Aussi, en s’en inspirant, le sujet de dissertation proposé pour les jeunes participant.e.s est : Peut-on vivre sans limites ? Les deux meilleurs textes (en arabe et en français) seront récompensés à l’ouverture des nocturnes à Rabat, le samedi 12 novembre 2022.

Qui plus est des jeunes lycéens des systèmes français et marocain (public et privé) seront formés par des enseignants dévoués afin qu’ils puissent interviewer des philosophes invités et produisent des textes ou des podcasts.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 14 Juin 2024

Festival Mawazine: culture, diplomatie, économie et impact social

Mardi 04 Juin 2024

«Psychanalyse de l’improbable» de Abdelhak Najib. L’écriture du désastre

Dimanche 26 Mai 2024

SIEL: «L’idée que les Marocains ne lisent pas est un stéréotype persistant, mais la réalité est plus nuancée»

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux