OCDE : l’inflation globale 5,8 % en mars

OCDE : l’inflation globale 5,8 % en mars

L’inflation en glissement annuel dans la zone OCDE, mesurée par l’indice des prix à la consommation (IPC), a été globalement stable, à 5.8 %, en mars 2024, après 5.7 % en février, indique lundi, l’organisation de coopération et de développement économiques.
 

L’inflation globale a baissé dans 19 pays de l’OCDE, la plus forte baisse mensuelle ayant été enregistrée en République slovaque, indique un communiqué de l’organisation basée à Paris.

L’inflation globale la plus élevée a été observée en Turquie (supérieure à 60 %), tandis qu’elle a été inférieure à 2.0 % dans sept pays de l’OCDE.

En mars 2024, l’inflation de l’énergie dans la zone OCDE a été positive pour la première fois depuis avril 2023, à 0.6 %, augmentant dans 28 pays de l’OCDE, tout en restant négative dans 12 de ces pays où les prix ont diminué plus lentement, et parmi lesquels se trouvent le Royaume-Uni, l’Italie et les États-Unis.

L’inflation de l’alimentation a baissé à nouveau et a atteint 4.9 % en mars, après 5.3 % en février, avec des baisses dans 34 pays de l’OCDE, tandis que l’inflation sous-jacente (inflation hors alimentation et énergie) dans la zone OCDE a été stable à 6.4 % en mars.

Des baisses de l’inflation sous-jacente de 0.2 point de pourcentage ou plus ont été enregistrées dans 16 pays de l’OCDE, alors que des hausses de 0.2 point de pourcentage ou plus ont été enregistrées dans 6 autres pays de l’OCDE.

L’inflation en glissement annuel dans le G7 a légèrement augmenté, pour atteindre 3.1 % en mars après 2.9 % en février.

L’inflation de l’alimentation a diminué, alors que l’inflation de l’énergie, qui restait négative, a augmenté, précise l’OCDE, ajoutant que l’inflation sous-jacente a en revanche été stable.

L’inflation globale a baissé en France et en Allemagne et a atteint son niveau le plus bas depuis septembre et mai 2021, respectivement. Elle a en revanche augmenté en Italie, où la baisse des prix de l’énergie a fortement ralenti, et aux États-Unis, où l’inflation de l’alimentation a légèrement augmenté.

L’inflation sous-jacente a été la principale contributrice à l'inflation globale dans tous les pays du G7.

Dans la zone euro, l’inflation en glissement annuel mesurée par l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) a légèrement diminué pour atteindre 2.4 % en mars, après 2.6 % en février. L’inflation de l’alimentation a diminué de plus d’un point de pourcentage, atteignant 2.0 %. L’inflation sous-jacente a diminué pour le huitième mois consécutif mais est restée supérieure à 2.0%.

Dans le G20, l’inflation en glissement annuel a été stable à 6.9 % en mars. L’inflation globale a diminué au Brésil, en Chine, en Arabie saoudite et en Afrique du Sud, tandis qu’elle a augmenté en Indonésie et a bondi plus encore en Argentine.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 26 Mai 2024

Fruits et légumes : pourquoi les prix de certains produits repartent à la hausse

Samedi 25 Mai 2024

Marché du travail : «Il va falloir réorienter les profils vers les formations se rapportant aux métiers d’avenir»

Samedi 25 Mai 2024

Tourisme : hausse de 17% du flux des arrivées en avril

Vendredi 24 Mai 2024

Chômage en milieu rural : une tendance alarmante

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux