Maroc. Le déficit commercial augmente de 48,7% à fin juin

Maroc. Le déficit commercial augmente de 48,7% à fin juin

Le déficit commercial du Maroc a augmenté de 48,7% à fin juin 2022 par rapport à la même période en 2021, pour s'établir à 150,49 milliards de dirhams (MMDH), selon l'Office des changes.
 


Les importations ont atteint au titre du premier semestre de l’année 2022, quelque 365,56 MMDH contre 253,57 MMDH à fin juin 2021, soit une hausse de 44,2% tandis que les exportations ont augmenté de 41,2% se situant à 215,07 MMDH à fin juin 2022 contre 152,35 MMDH une année auparavant, précise l'Office qui vient de publier ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois de juin.

Le taux de couverture a, quant à lui, perdu 1,3 point (58,8% contre 60,1%), ajoute la même source.

La hausse des importations de biens concerne la quasi -totalité des groupes de produits, fait observer l'Office, notant que les importations des demi produits ont enregistré une hausse de 55,2%, suite à la forte croissance des achats de l’ammoniac (10,47 MMDH à fin juin 2022 contre seulement 2,85 MMDH à fin juin 2021). Ainsi, la facture énergétique a plus que doublé s’élevant à 71,48 MMDH à fin juin 2022. Cette évolution fait suite, à la hausse des approvisionnements des principaux produits énergétiques, principalement, ceux en gas-oils et fuel-oils (+19,130 MMDH) due à l’élévation des prix qui ont plus que doublé (9.614DH/T contre 4.719DH/T). En parallèle, les quantités importées ont augmenté de 10,3%.

S’agissant des importations des produits alimentaires, celles-ci ont affiché une hausse de 43,4%, qui est tributaire, essentiellement, de la hausse des achats du blé de 55,1% due à l’effet prix en accroissement de 52,5%. En parallèle, les quantités importées ont affiché une légère hausse de 1,7%. Les importations de l’orge ont connu également une augmentation importante de +2,829 MMDH (3,17 MMDH à fin juin 2022 contre 341 millions de dirhams (MDH) une année auparavant). De leur côté, les importations des produits bruts ont augmenté de 82,7% en raison principalement de la hausse des achats des soufres bruts et non raffinés qui ont plus que doublé (+6,9 MMDH).

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 05 Decembre 2022

PLF 2023: 60 amendements acceptés à la Chambre des conseillers

Lundi 05 Decembre 2022

Signature d’un protocole d’entente et de deux conventions entre le ministère de la Justice et la CDG

Lundi 05 Decembre 2022

AGR: les banques cotées disposeraient toujours d’une marge d’amélioration de leurs bénéfices en 2022

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux