Lutte contre la corruption: le chef du gouvernement prend connaissance du rapport annuel de l’INPPLC

Lutte contre la corruption: le chef du gouvernement prend connaissance du rapport annuel de l’INPPLC
 
Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a tenu en date du 12 janvier courant une réunion par visioconférence avec le président de l’Instance Nationale de la Probité, de la Prévention et de la Lutte contre la Corruption, Mohammed Bachir Rachdi, à l’occasion de laquelle il a pris connaissance des éléments saillants du rapport annuel de l’instance, et des perspectives de lancement d’une nouvelle dynamique de prévention et de lutte contre la corruption. Cette rencontre a été l’occasion pour le président de l’Instance de se féliciter que le Programme du Gouvernement ait déclaré la prévention et la lutte contre la corruption en priorité nationale, avec une forte volonté de veiller au renforcement de l’indépendance de cette institution, et de soutenir le développement de ses capacités et moyens pour qu’elle puisse accomplir pleinement ses missions constitutionnelles.
 
Par ailleurs, le président de l’Instance a présenté les résultats des chantiers engagés et des réalisations accomplies à ce jour par l’Instance, qui sont de nature à constituer les fondements de l’action à venir et préparer le passage vers une nouvelle phase de lutte contre la corruption dans notre pays.
 
La réussite de cette phase nécessitant une forte complémentarité institutionnelle, le chef du gouvernement et le président de l’INPPLC ont convenu de travailler sur la définition et la mise en place d’un cadre institutionnel qui devrait assurer la supervision, le pilotage, la coordination, et garantir la programmation et le suivi d’exécution des stratégies et politiques publiques en matière de promotion des valeurs d’intégrité, de prévention et de lutte contre la corruption.
 
Aussi, l’Instance est appelée à assumer les missions qui lui sont confiées en matière d’orientation, de supervision, de coordination et de garantie de suivi de l’ensemble des politiques et actions anti-corruption, ainsi qu’en matière de collecte et de production des données y afférentes, et à participer à la moralisation de la vie publique et à la consécration des principes de bonne gouvernance.
 
 
 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 21 Janvier 2022

Finances publiques : 2022 démarre avec des doutes

Vendredi 21 Janvier 2022

Maroc. L'indice des prix à la consommation en hausse de 1,4% en 2021

Jeudi 20 Janvier 2022

Affaire de cryptomonnaie: la police met la main sur plus de 10 millions DH supplémentaires

Jeudi 20 Janvier 2022

Ecoles : catastrophe générationnelle

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux