Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Actualités

Covid-19/OMS : Pas de vaccination généralisée avant la mi-2021

Covid-19/OMS : Pas de vaccination généralisée avant la mi-2021
Vendredi 04 Septembre 2020 - Par admin

 

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué, vendredi, ne pas s’attendre, avant la mi-2021, à des campagnes de vaccination massive contre la Covid-19.



« Il est peu probable de s’attendre à une vaccination généralisée avant le milieu de l’année prochaine », a déclaré la porte-parole de l’OMS, Margaret Harris, lors d’un point de presse à Genève. « Cette phase 3 doit prendre plus de temps car nous devons voir dans quelle mesure le vaccin est réellement protecteur et nous devons également voir dans quelle mesure il est sûr », a-t-elle ajouté.

La porte-parole de l’OMS fait ainsi référence à cette phase de recherche du vaccin où de grands essais cliniques sont menés sur des personnes. Dans cette phase 3, « un nombre considérable de candidats vaccins sont maintenant entrés dans cette étape des essais ». Harris n’a fait référence à aucun candidat vaccin spécifique.

L’agence onusienne souligne qu’au moins six à 9 candidats vaccin ont déjà parcouru « un long processus en termes de recherche ». Harris a indiqué que la phrase 3 des essais cliniques prenait du temps car les scientifiques doivent vérifier si le vaccin est efficace et sûr.

« Beaucoup de gens ont été vaccinés et ce que nous ne savons pas, c’est si le vaccin fonctionne... à ce stade, nous n’avons pas de signal clair quant à savoir s’il a ou non le niveau d’efficacité et de sécurité nécessaire », a fait remarquer la porte-parole.

« En termes de calendrier réaliste, nous ne nous attendons vraiment pas à voir une vaccination généralisée avant le milieu de l’année prochaine », a déclaré  Harris, relevant qu’aucun des vaccins candidats aux essais cliniques avancés n’a jusqu’à présent démontré un « signal clair » d’efficacité, une façon de rappeler que des contrôles rigoureux de l’efficacité et de l’innocuité de tout candidat pourraient retarder de plusieurs mois une campagne de vaccination de masse.

oms Covid-19 Maroc

Partage RÉSEAUX SOCIAUX