Lutte contre le changement climatique : la technologie en renfort

Lutte contre le changement climatique : la technologie en renfort

La technologie peut jouer un rôle clé dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la gestion des ressources naturelles et la transition vers une économie bas carbone. 

Les applications potentielles de l'IA dans ce domaine sont nombreuses.

 

Par K. A.

L e changement climatique est l'un des problèmes les plus urgents auxquels l'humanité est confrontée aujourd'hui. Selon l'Observatoire de la terre de la NASA, «la température globale moyenne sur terre a augmenté d'au moins 1,1° Celsius depuis 1880. La majeure partie du réchauffement s'est produite depuis 1975, à un rythme d'environ 0,15 à 0,20°C par décennie». 

Pour limiter le réchauffement de la planète à 1,5 °C, conformément à l'objectif de l'Accord de Paris, il convient de réduire les émissions de 45% d'ici à 2030 et d'atteindre l'objectif de zéro émission nette d'ici à 2050. Les technologies peuvent-elles nous aider à lutter contre le réchauffement climatique ?

La technologie joue un rôle paradoxal dans l'histoire du changement climatique, à la fois comme problème et comme solution. En effet, le numérique représente aujourd’hui 3 à 4% des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le monde. De plus, la consommation de technologies a augmenté de près de 70% entre 2013 et 2020. Parallèlement, la technologie a le potentiel d'aider à lutter contre le changement climatique de plusieurs façons. Par exemple, le développement de sources d'énergie plus propres et plus efficaces, telles que l'énergie solaire et éolienne, peut contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Sans surprise, certains défis doivent être pris en compte lors de la mise en œuvre de nouvelles technologies pour lutter contre le changement climatique. En fait, selon un rapport du BCG Climate AI Survey 2022, 87% des PDG des secteurs privé et public ayant un pouvoir de décision en matière d'IA et de climat estiment que l'IA est un outil essentiel dans la lutte contre le changement climatique.

 

L’IA pour prévoir les inondations

Google a annoncé fin 2022 une grande expansion de ses services de prévision des inondations et de suivi des incendies de forêt. Il a lancé un outil appelé Flood Hub à l'échelle mondiale, qui corrige les prévisions dans 20 pays. Google déploie également un suivi amélioré des incendies de forêt dans quelques autres pays après avoir piloté le programme aux États-Unis. La moitié du monde ne dispose pas de systèmes d'alerte précoce adéquats pour les catastrophes telles que les inondations et les incendies, selon un rapport des Nations unies publié le mois dernier. L'espoir est que les services de Google puissent combler certaines lacunes, d'autant plus que le changement climatique rend les inondations et les incendies encore plus dangereux qu'ils ne l'étaient par le passé. L'intelligence artificielle joue un rôle important dans l'adaptation au changement climatique, selon le cabinet BCG.

«L'IA peut être appliquée pour améliorer la prévision des risques pour les événements régionalisés à long terme, tels que l'élévation du niveau de la mer, et pour les événements extrêmes immédiats, tels que les ouragans et d’autres catastrophes naturelles. Ces applications incluent la gestion de la vulnérabilité et de l'exposition, par exemple en développant des infrastructures capables de minimiser l'impact des aléas climatiques», explique le BCG.

 

IoT pour la gestion de l'eau

L'utilisation intelligente de l'eau sera essentielle à mesure que les températures augmentent et que les régimes de précipitations sont perturbés par le changement climatique. L'Internet des objets (IoT) est utilisé au Brésil, en Italie et en Espagne pour gérer et maximiser l'impact de l'approvisionnement en eau à usage agricole. D’ailleurs, Statista souligne que «l’IoT de surveillance de la qualité de l'eau aura une valeur économique comprise entre 30 et 40 milliards de dollars américains d'ici 2025, et devraient atteindre 30 à 50 milliards de dollars américains d'ici 2030 ».

Au final, les données climatiques sont énormes et prennent beaucoup de temps pour être collectées, analysées et utilisées pour prendre des décisions et mettre en œuvre un changement politique réel et palpable. L'utilisation de l'IA peut ainsi aider à établir des prévisions plus exactes sur les changements climatiques. En revanche, il est important de souligner que les technologies ne sont pas une solution miracle et ne peuvent pas à elles seules résoudre le problème du changement climatique. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 16 Juillet 2024

Programme de soutien aux clusters : appel à projets du MIC pour 2024

Lundi 01 Juillet 2024

Cybersécurité au Maroc: les enjeux du secteur

Samedi 29 Juin 2024

Sportech : «Les startups sportives marocaines sont de plus en plus nombreuses et innovantes»

Jeudi 27 Juin 2024

Mastercard : fin de la saisie des numéros de carte en ligne d'ici 2030

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux