Streaming Vidéo: Netflix sous pression

Streaming Vidéo: Netflix sous pression

La montée en puissance de mastodontes internationaux, comme les plateformes Amazon Prime Video et Disney+, bouleverse les équilibres du paysage de streaming vidéo dans le monde.

 

Par K. A.

Les concurrents se rapprochent à grande vitesse. Après une année 2020 record où Netflix avait ajouté 36 millions d'abonnés payants à sa communauté, le célèbre service de streaming vidéo a vu sa croissance considérablement ralentir l'année dernière. Selon sa dernière publication de résultats, Netflix a attiré 8,3 millions d'abonnés d'octobre à décembre 2021, portant le total pour l'année à 18,2 millions d'abonnements supplémentaires. Il s'agit de la plus faible croissance annuelle d'abonnés depuis 2015.

D’ailleurs, le cours des actions en Bourse du géant américain du streaming a perdu plus de 20% à Wall Street vendredi dernier. En cause, des prévisions 2022 jugées insuffisantes par les investisseurs. En effet, la plateforme prévoit 2,5 millions de nouveaux abonnés pour le premier trimestre 2022, c’est presque deux fois moins qu’il y a un an. D'après l'évaluation faite par la société elle-même, Netflix a tiré son épingle du jeu de la pandémie du Covid-19 en 2020. Selon Globenewswire, la taille du marché mondial du streaming vidéo devrait passer de 419,03 milliards USD en 2021 à 932,29 milliards USD d'ici 2028, affichant un TCAC de 12,1% au cours de la période de prévision. Le penchant croissant pour les services de streaming comme Netflix, Amazon Prime, Disney+ et d'autres peut avoir un impact considérable sur la croissance du marché dans les années à venir, déclare Fortune Business Insights.

Amazon Prime Video, le premier choix !

L’un des principaux fournisseurs de services de vidéo à la demande (VOD), Amazon Prime Video compte 175 millions d’abonnés dans le monde. Depuis que le service a été introduit pour la première fois aux acheteurs nationaux en 2005, il s'est étendu à 16 autres pays. En 2019, environ 65% de tous les acheteurs d'Amazon étaient des membres Prime, reflétant ainsi la forte attractivité du service auprès des utilisateurs de la plateforme. Étant donné que Prime a considérablement relevé la barre des achats en ligne en termes de commodité et de confort, les abonnements devraient augmenter régulièrement à l'avenir. Pour concurrencer les autres acteurs du marché et rendre son service plus attractif pour les internautes, Amazon s'est lancé dans la production de ses propres contenus originaux, pour lesquels Amazon Studios a reçu 30 nominations aux Emmy Awards en 2020. La plateforme a connu une croissance d'audience particulièrement forte début 2020 grâce à la pandémie du Covid-19. Selon Statista, d'ici 2026, Prime Video devrait atteindre plus de 180 millions d'abonnés dans le monde.

Disney+ avance à grand pas

Aussi tôt que cela puisse paraître, Disney Plus a pris par surprise l'industrie du streaming vidéo. Initié par The Walt Disney Company fin 2019, il a réussi à attirer des millions d'abonnés dès son premier jour de lancement. La plateforme compte 118,1 millions d'abonnés dans le monde au quatrième trimestre de 2021, soit une croissance de la base d'abonnés du service d'environ 92 millions depuis le début de l'exercice 2020. Le développement des revenus de Disney a été constamment positif chaque année et le chiffre a dépassé 69 milliards de dollars américains dans le monde en 2020, soit plus du double du montant généré en 2006. Netflix, Amazon Prime Video, Disney+, Hulu et HBO ne sont que quelques-uns des services de streaming populaires qui offrent un accès illimité en temps réel au contenu original de haute qualité.

Ce service de streaming de pointe a amélioré l'expérience de divertissement à domicile et élargi la clientèle de l'entreprise. Différents acteurs s'associent à différentes instances sportives pour proposer du matériel sportif aux appareils des téléspectateurs, en réponse à la demande croissante de streaming de jeux en direct. Par exemple, en mars 2021, Amazon Web Services, Inc. s'est associé à la Ligue nationale de football pour diffuser exclusivement tous les événements de football. La demande de streaming OTT est également susceptible d'être alimentée par l'impact du verrouillage de la pandémie et les progrès rapides de l'installation de la 5G. 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 13 Avril 2024

OpenAI Voice Engine : percée ou danger ?

Dimanche 07 Avril 2024

Résolution historique sur l'IA: un nouveau chapitre débute

Mardi 02 Avril 2024

Duels d'IA: ChatGPT, Copilot et Gemini se mesurent sur le terrain

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux