IA: le double impact sur le marché de l'emploi

IA: le double impact sur le marché de l'emploi

Bien qu'elle puisse entraîner la disparition de certains emplois traditionnels, l’IA offre également de nouvelles opportunités.

 

Par K.A

Le fulgurant avènement de l'intelligence artificielle (IA) a suscité un flot ininterrompu d'interrogations quant à son impact présumé sur le marché de l'emploi. Dans les cercles académiques et les sphères professionnelles, les débats font rage, alimentant à la fois craintes et espoir quant à l'avenir des travailleurs. Il est indéniable que l'IA, avec sa capacité à analyser des données massives et à exécuter des tâches complexes, a déjà commencé à remodeler les contours du monde du travail, et ce de manière significative.

Dans cette nouvelle ère de l'IA, certains emplois traditionnels risquent de disparaître, happés par la voracité des algorithmes et des machines intelligentes. Selon une étude réalisée par McKinsey Global Institute, «d'ici 2030, l'automatisation et l'IA pourraient affecter jusqu'à 800 millions d'emplois dans le monde. Cela représente environ un cinquième de la maind'œuvre mondiale». Les travaux routiniers et répétitifs, autrefois le bastion des travailleurs humains, sont maintenant dévolus aux robots et aux systèmes automatisés.

Ces évolutions technologiques, bien que porteuses d'efficacité et de productivité accrues, créent un climat d'incertitude pour ceux dont les emplois sont menacés. «Près de la moitié des emplois dans les pays industrialisés sont à risque de numérisation et d'automatisation», selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Toutefois, l'avènement de l'IA ne se résume pas à une simple substitution des travailleurs humains par des machines. En réalité, il donne également naissance à de nouvelles opportunités et à des emplois émergents. Pour Amine Chakir, manager IA et innovation chez Seven, «l'IA nécessite des compétences spécialisées pour son développement, sa mise en œuvre et sa gestion. Par conséquent, de nouveaux emplois sont créés dans des domaines tels que l'apprentissage automatique, l'analyse de données, l'ingénierie de l'IA, la robotique et d'autres secteurs connexes».

D’ailleurs, une étude d'IDC prévoit que d'ici 2025, l'IA et l'automatisation contribueront à la création de 12 millions d'emplois dans le monde. Cependant, il est impératif que les individus et les sociétés s'adaptent à ce changement de paradigme. Selon lui, «l'IA peut stimuler la croissance économique en favorisant l'innovation, en améliorant l'efficacité des entreprises et en ouvrant de nouveaux marchés. Cependant, il est important de noter que la transition vers une économie alimentée par l'IA nécessite également des efforts pour former et reconvertir la main-d'œuvre afin de saisir ces nouvelles opportunités d'emploi».

À mesure que l'intelligence artificielle (IA) se déploie de plus en plus dans différents secteurs de l'économie, les changements profonds qu'elle engendre dans le marché de l'emploi sont indéniables. Face à cette transformation express du marché de l'emploi, la collaboration entre les gouvernements et les entreprises devient essentielle. Des partenariats public-privé sont mis en place pour développer des initiatives conjointes visant à former, reconvertir et préparer les travailleurs aux compétences de demain.

 

Lancement imminent d'un observatoire alimenté par l'intelligence artificielle
Le ministre de l'Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri, a affirmé, mercredi à Rabat, que le ministère œuvre pour la création d'un Observatoire du marché de l'emploi reposant sur l'intelligence artificielle. Il a expliqué que cet observatoire, qui verra bientôt le jour, renfermera une base de données sur les métiers disponibles, ajoutant qu'il offrira en l’occurrence la possibilité pour le chercheur d'emploi de déposer son CV. Sur la base des données disponibles, le chercheur d'emploi aura ainsi accès aux métiers correspondants à son CV et à sa localisation géographique, a précisé le ministre, soulignant qu'il s'agit ici d'une auto-orientation basée sur l'intelligence artificielle et la dynamique d'emploi.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 16 Septembre 2023

Séisme : quand la technologie défie les prédictions

Lundi 11 Septembre 2023

Réduction de l'empreinte carbone de la Tech: nouvelle promesse pour l'IA

Dimanche 10 Septembre 2023

Santé: «En médecine, l’Intelligence Artificielle serait le stéthoscope du 21ème siècle»

Lundi 04 Septembre 2023

Fact checking : YouTube intensifie la lutte contre les fausses informations médicales

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux