Assurtech: le marché est prêt à décoller

Assurtech: le marché est prêt à décoller

Après la banque et la finance, le secteur de l'assurance est à son tour gagné par l'effervescence technologique.

 

Par K. A.

L’industrie de l'assurance au Maroc est en train de connaître une transformation majeure grâce à l'arrivée de nouvelles start-up. Ces entreprises innovantes, qui utilisent la technologie pour offrir des produits d'assurance plus rapides, plus personnalisés et plus abordables, sont en train de bouleverser le marché traditionnel de l'assurance. Elles sont en mesure de s’appuyer sur les technologies socles que sont l’intelligence artificielle, le Big Data, les objets connectés ou encore la blockchain en misant sur le retard des acteurs qui sont déjà établis sur le marché de l’assurance.

Au niveau mondial, la taille du marché de l'insurtech était évaluée à 5,45 milliards de dollars en 2022, et devrait se développer à un taux de croissance annuel de 52,7% de 2023 à 2030, selon le dernier rapport de Grand View Research. De grands acteurs mondiaux, comme Google et Apple, s'y mettent aussi et envoient un signal fort sur la montée en puissance de ce modèle économique.

 

L’ACAPS fluidifie le processus

Pour accélérer la numérisation du secteur de l’assurance au Maroc, la Société financière internationale (IFC) et l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) ont scellé un partenariat, en septembre 2021, pour permettre à ce secteur de s’adapter aux grandes tendances technologiques mondiales. Concrètement, IFC accompagnera l’ACAPS, à travers ce programme d’assistance technique, dans l’élaboration d’une feuille de route dédiée à la digitalisation du secteur de l’assurance.

«Les outils numériques représentent une réelle opportunité pour développer le secteur de l’assurance au Maroc en permettant aux acteurs du marché de proposer des produits innovants, d’optimiser leurs processus et de répondre aux besoins de protection des TPME, mais également des ménages, non couverts aujourd’hui par les offres et les canaux traditionnels», a souligné Xavier Reille, directeur d’IFC pour le Maghreb. Initiée par l’ACAPS quelques mois plus tard, la nouvelle instruction de vente en ligne des produits d’assurances est entrée en vigueur.

Bien que plusieurs compagnies d'assurances marocaines fournissent déjà à leurs prospects des devis en ligne pour leurs polices d'assurance, cette décision du régulateur des assurances permettra aux compagnies d'assurances et aux distributeurs de vendre leurs produits en ligne. Une décision qui signale un potentiel de croissance dans le secteur marocain de l'insurtech.

Les directives de l'ACAPS représentent une opportunité pour l’émergence de prestataires d'assurance entièrement numériques. Alors que l'ACAPS s'adressait principalement aux entreprises d'assurances et aux intermédiaires d'assurances dans sa circulaire, les start-up de l'insurtech pourraient saisir cette opportunité pour développer des produits d'assurances numériques à forte valeur ajoutée. 

 

L’ACAPS met en place une cellule «Innovation & Insurtech»
L’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) vient de mettre en place une cellule qui s’assigne pour objectifs la promotion de l’innovation et le développement de l'écosystème Insurtech en vue d’améliorer l’expérience client et de promouvoir l’inclusion assurantielle. Cette structure s’appuie sur plusieurs leviers visant à stimuler l’innovation au sein du secteur de l'assurance marocain, et ce en développant des synergies entre toutes les parties prenantes, dont les porteurs de projets, les entreprises d’assurances et de réassurance et les assurés.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 25 Mai 2024

GPT-4o : OpenAI pousse les limites de l’IA

Vendredi 24 Mai 2024

Le Morocco Gaming Expo 2024 ouvre ses portes à Rabat

Jeudi 23 Mai 2024

Defendis lance une plateforme de cybersécurité 100% marocaine

Dimanche 19 Mai 2024

Deepleaf: une innovation au service des agriculteurs

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux