Bourse & Finances

Tous les articles

Jet Contractors: «Nous avons été retenus pour des projets stratégiques dans la perspective 2030»

Jet Contractors: «Nous avons été retenus pour des projets stratégiques dans la perspective 2030»

Omar Tadlaoui, Directeur général de Jet Contractors, commente pour nous l’actualité récente du groupe et évoque les projets stratégiques en cours.

 

Propos recueillis par A. Hlimi

Finances News Hebdo : Votre filiale Jet Energy a gagné un important marché dans le photovoltaïque auprès du groupe OCP. Parlez-nous des autres projets que vous portez dans le renouvelable ?

Omar Tadlaoui : Effectivement, Jet Energy, filiale du groupe Jet Contractors, a été retenue pour accompagner un acteur majeur engagé dans la durabilité de notre économie, le groupe OCP. Pour répondre à votre question, Jet Energy est spécialisée dans la conception, la réalisation, l’exploitation et la maintenance de centrales photovoltaïques. Jet Energy compte parmi ses clients plusieurs acteurs institutionnels aussi bien du privé que du public et se positionne aujourd’hui en tant que leader de ce segment sur le marché national et régional.

F.N.H. : Quels seraient les impacts de ce nouveau marché sur vos revenus ?

O. T. : Au-delà des impacts financiers que nous aurons l'occasion de présenter lors de nos échéances financières réglementaires, ce type de projets nous permet de consolider notre position d'acteur de référence sur ce marché. Le groupe Jet Contractors consolide ainsi son business model basé sur la construction clef en main, l’énergie et l’industrie.

F.N.H. : Jet Contractors a subi pendant quelques années le rallongement des délais de paiement et ses impacts sur votre besoin en fonds de roulement. Aujourd'hui, ressentezvous une amélioration de ce point de vue-là ?

O. T. : Nous avons effectivement dû faire face à un allongement historique des délais de paiements au lendemain de la pandémie. Cette situation conjoncturelle a eu un impact significatif sur notre besoin en fonds de roulement et ralenti notre stratégie de développement. Mais depuis 2022, la situation est rentrée progressivement dans l'ordre grâce à deux principales raisons  : la première est que l'international prend une place grandissante dans le carnet de commandes. L’Afrique subsaharienne, qui représentait 30% du carnet de commandes en 2020, représente désormais près de la moitié de nos prises d’affaires fermes. Ces projets sont assortis de modalités de paiement qui nous permettent de mieux faire face aux besoins de trésorerie. Quant à notre activité au Maroc, la situation s’améliore progressivement. L'ensemble de ces éléments nous permettent d'être plus sereins sur nos flux de trésorerie, avec une amélioration importante de notre BFR entre 2020 et 2022.

F.N.H. : Dans votre communication financière au troisième trimestre de 2023, vous indiquiez que la perspective 2030 à travers les programmes de développement publics et privés ouvre au groupe Jet Contractors de vraies opportunités de développement. Commencez-vous à ressentir les effets sur votre carnet de commandes ?

O. T. : La perspective 2030 ouvre de nouvelles perspectives pour plusieurs secteurs. Nous avons dans ce cadre été retenus pour quelques projets stratégiques. À fin septembre, notre carnet de commandes dépassait les 8 milliards de dirhams. Nous aurons l'occasion d'actualiser ce chiffre lors de nos communications financières. Mais la tendance générale est à l'appréciation du carnet de commandes.

F.N.H. : Outre ces échéances sportives, quels sont les principaux chantiers du Royaume sur lesquels vous vous positionnez ?

O. T. : Nous nous positionnons sur beaucoup d'autres chantiers structurants, notamment sur le programme de développement hospitalier national où nous intervenons sur plusieurs projets, les infrastructures culturelles, universitaires et industrielles. Nous comptons capitaliser sur notre savoir-faire pour continuer d'accompagner les pouvoirs publics et le privé dans ce sens. Aussi, nous disposons dans notre groupe de filiales autonomes championnes dans leurs métiers respectifs et qui prennent de plus en plus de place dans le carnet de commandes global du groupe, notamment les filiales subsahariennes, la filiale Meawood pour la construction en bois, Jet Energy ou encore Bearch pour le béton architectonique. 

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 20 Juillet 2024

Stratégie énergétique : Benkhadra détaille les grands chantiers de l’ONHYM

Samedi 20 Juillet 2024

ONCF : un bilan carbone sur les rails

Samedi 20 Juillet 2024

Campagne 2024/2025 : une saison agricole compliquée en perspective

Vendredi 19 Juillet 2024

Baisse du taux directeur, quel impact sur les crédits bancaires?

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux