Bourse & Finances

Tous les articles

Cyberattaques et interruptions d'activité : les deux terreurs des entreprises

Cyberattaques et interruptions d'activité : les deux terreurs des entreprises

Le Baromètre des risques Allianz affiche le risque cyber en tête du classement mondial, avec une avance confortable sur l’interruption d’activité, qui y est étroitement associée.

 

Par Y. Seddik

En 2024, selon le Baromètre des risques d'Allianz, les entreprises du monde entier sont confrontées à un nouveau paysage de menaces, dominé par les bouleversements numériques, climatiques et géopolitiques. Pour la troisième année consécutive, les incidents cyber, tels que les attaques par ransomware, les violations de données et les perturbations informatiques, arrivent en tête des préoccupations, avec 36% des répondants.

Ces derniers les citent comme risque principal, et pour la 1ère fois avec une avance confortable et pour toutes les tailles d'entreprises. Cette domination est encore plus marquée cette année, avec une avance de cinq points de pourcentage sur le deuxième risque. L'interruption d'activité, conséquence redoutée des cyberattaques, se hisse à la deuxième place. Les entreprises craignent toujours plus les effets en cascade des cyberattaques, qui peuvent paralyser leurs opérations et causer des dommages financiers considérables.

«L'interruption d'activité reste une préoccupation majeure pour les entreprises qui doivent renforcer leur résilience et diversifier leurs chaînes d'approvisionnement dans un monde qui évolue rapidement», insiste Patrick Thiels, le Directeur général d'Allianz Commercial région France, Afrique et Moyen-Orient, qui a partagé les résultats de l’étude qui en est à sa 13ème édition, avec plus de 3.000 participants originaires de 92 pays, représentant 24 secteurs, lors d’un point de presse organisé par Allianz Maroc.

Quant aux catastrophes naturelles, qui grimpent de la sixième à la troisième place, elles illustrent l'impact croissant du changement climatique sur les entreprises. Les incendies et explosions, quant à eux, gagnent trois places pour se hisser à la sixième position, tandis que les risques politiques et la violence prennent la huitième place, témoignant d'un monde plus incertain. Hicham Bensaid Alaoui, Directeur général d'Allianz Trade, a, à son tour, fait un focus sur les principaux risques soulevés par les entreprises marocaines, alignées globalement sur leurs homologues à l'international au niveau du top 3, désignant les catastrophes naturelles et les risques cyber en tête du classement.

«Après le tragique séisme qui a touché notre pays en septembre 2023, les entreprises ont davantage pris conscience de leur fragilité face à ce type de risque et de l'importance de disposer de couvertures solides pour se prémunir», a-t-il expliqué. Le DG d'Allianz Trade a partagé également sa vision concernant le premier risque dans le classement, à savoir les évolutions législatives et réglementaires. Selon lui, ce positionnement s'expliquerait en partie par le changement récent ayant touché la loi portant sur les délais de paiement ou encore celle afférente à la TVA.

Un bilan positif pour Allianz Maroc en 2023

Lors de cette rencontre, les résultats de la compagnie au titre de l'année 2023 ont été partagés. Le chiffre d'affaires non-vie d'Allianz Maroc s'inscrit en hausse de 14% face à une performance marché aux alentours de 6%, porté par un développement soutenu des branches entreprise (+21%) et une consolidation de l'activité automobile (+10%). «Cette croissance exceptionnelle provient essentiellement de la dynamique du réseau, d'une transformation profonde des parcours client ainsi que du renforcement de la confiance entre la compagnie et ses différents partenaires commerciaux», déclare Aimad Ed Dermoune, directeur financier de la compagnie.

Et de noter : «Allianz Maroc compte poursuivre fermement sa trajectoire de développement à travers la consolidation de son réseau, le renforcement de ses partenariats, la refonte de ses parcours client, le repositionnement de ses offres et la transformation de ses systèmes». A ce titre, Allianz Maroc réaffirme sa vision : celle d'être le partenaire de confiance engagé envers son écosystème, et le référent incontesté en matière de qualité de service. Après une année axée sur la conception d'un parcours client automobile unique sur le marché, avec une présence d'un expert sur les lieux de l'accident 24H/7J pour assurer l'aide au constat, une expertise instantanée et une proposition de remboursement immédiate, la compagnie se tourne vers l'humain, un segment souvent négligé en termes de sophistication des parcours clients.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 15 Juin 2024

Carburants: très chers prix à la pompe

Vendredi 14 Juin 2024

Forum de Paris sur la paix: «Nous étudions presque toutes les régions en conflit»

Vendredi 14 Juin 2024

Forum de Paris sur la paix: les initiatives marocaines mises en orbite

Jeudi 13 Juin 2024

Fonds Mohammed VI pour l'investissement : 300 millions de DH engagés à ce jour

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux