Bourse & Finances

Tous les articles

Crédit Agricole du Maroc: un acteur de référence pour accompagner l’agriculture et le monde rural

Crédit Agricole du Maroc: un acteur de référence pour accompagner l’agriculture et le monde rural

La banque verte a contribué à la réussite du PMV et renouvelé son engagement pour soutenir Generation Green.

Entretien avec Jamal Eddine El Jamali, Directeur général de Crédit Agricole du Maroc. 

 

Propos recueillis par C. Jaidani

 

Finances News Hebdo : Le gouvernement a présenté dernièrement le bilan du Plan Maroc Vert (PMV), qui a donné des résultats conclluants. Quel était le rôle joué par le Groupe Crédit Agricole pour accompagner cette stratégie nationale ?

Jamal Eddine El Jamali: Le Groupe Crédit Agricole du Maroc a toujours été le partenaire financier de référence des stratégies nationales destinées au secteur agricole et au développement du monde rural. Depuis son lancement, le Plan Maroc Vert a donc constitué pour notre Groupe une plateforme de travail qui a orienté nos actions aussi bien sur le plan sectoriel que territorial. Nous avons mis en œuvre notre expertise pour accompagner les piliers I et II du Plan Maroc Vert avec des solutions avantgardistes qui ont fortement impacté le secteur et contribué de façon significative à l’opérationnalisation du PMV. Ainsi, nous avons conçu et mis en œuvre divers produits et solutions pour accompagner les contrats-programmes filières et encourager le système d’agrégation comme modèle d’organisation innovant. Pour ce qui est de l’amélioration des revenus des agriculteurs les plus fragilisés (Pilier II), nous avons créé une filiale spécifique dédiée à cette catégorie, qui est Tamwil El Fellah et qui est devenue, au regard de son impact sur cette population, une référence à l’échelle mondiale. Nous avons également accompagné, à travers des financements adaptés, tous les projets structurants lancés dans le cadre du PMV  : reconversion, intensification, diversification…

Aujourd’hui, ce sont nos résultats qui témoignent de façon concrète de l’engagement du groupe pour la déclinaison du PMV et du rôle que nous y avons joué : nos engagements ont largement dépassé les objectifs fixés initialement lors du lancement de chacune des phases du Plan. En effet, les engagements de la banque à fin 2020 se sont élevés à plus de 70 milliards de DH contre les 45 milliards annoncés lors du lancement des phases du PMV (20 milliards pour la 1ère phase et 25 milliards pour la 2ème phase). Ces réalisations sont le fruit de l’accompagnement du CAM aux contrats-programmes des principales filières dans toutes les régions du Royaume. Nous avons en effet conclu de nombreuses conventions avec les institutionnels, les professionnels et les grands opérateurs économiques et mis en place une offre agri-agro adaptée et diversifiée. Suite à la signature du contrat-programme 2017- 2021 pour l’accompagnement du secteur des industries agroalimentaires, le Crédit Agricole du Maroc a mis à la disposition des investisseurs une offre adaptée et complète couvrant tous les maillons des chaines de valeur, de l’amont agricole à l’aval industriel. Cette offre, composée de huit packs spécifiques, a été conçue pour offrir le meilleur accompagnement, au service de l’essor des activités des opérateurs.

 

F.N.H. : Generation Green est le prolongement du PMV pour la période 2021-2030. Comment se présentent les actions et les mécanismes à activer par le GCAM en faveur de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes en milieu rural ?

J. E. J. : Le sujet de l’entrepreneuriat des jeunes en milieu rural est un sujet qui nous tient particulièrement à cœur. Ainsi, dans le cadre du déploiement du programme intégré d’appui et de financement des entreprises «INTELAKA», Sa Majesté le Roi, que Dieu l’Assiste, a accordé une attention particulière au monde rural à travers le lancement du programme «Al Moustatmir Al Qaraoui», pour lequel nous avons eu l’honneur d’être chef de file au vu de notre expertise sur ce volet. Nous avons ainsi déployé un dispositif spécifique au bénéfice du monde rural et agricole, qui s’engage à fournir :

• Un accompagnement financier complètement repensé et adapté au cycle de vie et au niveau de maturité de l’entreprise;

• Un accompagnement non financier des porteurs de projets à travers le conseil et la mise à leur disposition de l’expertise de la banque et de son écosystème.

D’autre part, nous continuons à renforcer notre positionnement dans le développement de l’agriculture et le développement socioéconomique du milieu rural en accompagnant la nouvelle stratégie de développement du secteur agricole «Génération Green 2021-2030», dont l’entrepreneuriat des jeunes est une composante importante. Le Crédit Agricole du Maroc s’est ainsi mobilisé en mettant en place des offres spécifiques et packagées intégrant les composantes suivantes : crédit bancaire, subventions FDA classiques, incitations financières spécifiques du ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts (MAPMDREF), appui technique, expertise et accompagnement non financier. Ces packs spécifiques dédiés aux cibles retenues dans la nouvelle stratégie sont : «CAM - Génération Green Jeunes» destiné aux jeunes agriculteurs ainsi qu’à la jeune entreprise rurale de services à l’agriculture. Cette offre permet d’accompagner tout jeune porteur de projet viable dans le cadre d’une première installation ou d’une reconversion; «CAM-Génération Green Melkisation» destiné aux ayants droit des terres collectives à titre individuel (personnes physiques) ou en groupement agricole (personne morale).

Cette offre de financement permet aux ayants droit de réaliser leurs projets d’investissement modernisateurs des activités et pratiques agricoles sur leurs parcelles. Nous agissons également pour engager des débats constructifs autour des sujets de l’employabilité des jeunes et de la création de la classe moyenne rurale. Nous avons tenu un cycle d’échange avec les opérateurs du secteur agricole relevant des différentes filiales, et l’un des points à l’ordre du jour, à chaque fois, a été de définir avec chaque interprofession la meilleure approche pour cibler, encadrer et accompagner les jeunes qui pourraient investir dans la filière concernée. Nous avons également organisé un important Symposium, en collaboration avec le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts (MAPMDREF), la Fédération des chambres d’agriculture du Maroc (FECAM) et la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (COMADER), en mars 2021 autour de la thématique : «Génération Green : Quel accompagnement par le Crédit Agricole du Maroc ?» Un des temps forts de l’évènement a été spécifiquement consacré à l’émergence de la classe moyenne rurale à travers l’employabilité des jeunes, la transmission intergénérationnelle et les projets émanant des opérations de Melkisation. De plus, et afin d’apporter une réponse globale et inclusive à la problématique transverse liée à l’entrepreneuriat des jeunes en milieu rural, nous avons signé trois conventions :

• Deux conventions entre le Groupe Crédit Agricole du Maroc, le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural et la Fédération des chambres d’agriculture du Maroc, autour de l’accompagnement de la mise en œuvre de la stratégie Generation Green de façon générale, et plus spécifiquement l’accompagnement à déployer pour les jeunes entrepreneurs agricoles.

• Une convention entre le Groupe Crédit Agricole du Maroc, la direction des Affaires rurales et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie, relative au financement et à l’accompagnement par la banque des ayants droit, bénéficiaires de l’opération de Melkisation.

Dans le cadre de notre démarche proactive d’accompagnement des entrepreneurs, des TPE rurales et des jeunes porteurs de projets, nous avons lancé en décembre 2021 notre nouveau dispositif d’accompagnement non financier «Dar Al Moustatmir Al Qaraoui». A travers cette structure, nous ambitionnons d’apporter, en plus du soutien financier, un soutien en termes d’encadrement et d’orientation aux porteurs de projets afin de les accompagner, à titre gracieux, dans la préparation, le montage et la concrétisation de leurs projets et de maximiser ainsi leurs chances d’obtenir un financement.

 

F.N.H. : Quelles sont les dispositions prises pour accompagner les agriculteurs au titre de la saison 2021/2022 ?

J. E. J. : Nous sommes pleinement mobilisés pour apporter tout l’appui nécessaire aux agriculteurs et opérateurs du secteur. Néanmoins, le déploiement des axes d’accompagnement est tributaire de la situation de la campagne agricole. Nous attendons donc de voir comment elle sera et quelles seront les conditions dans lesquelles elle se déroulera pour déclencher les dispositifs adéquats. De façon générale, nous prenons habituellement les dispositions nécessaires et actionnons les leviers qu’il faut pour répondre aux besoins de financement de la campagne agricole, à travers la mobilisation d’une enveloppe dédiée destinée à l’ensemble des filières agricoles. Pour cela, nous déployons notre dispositif selon une double approche  : régionale, prenant en compte les caractéristiques propres à chaque région, et sectorielle, prenant en compte les spécificités de la filière. Nous veillons également à faciliter l’accès des agriculteurs au financement à travers des services digitaux de pointe que nous mettons à leur disposition.

 

F.N.H. : La dématérialisation connaît un essor remarquable dans tous les secteurs, notamment bancaire. Quelle est la vision de votre groupe en matière de développement de produits ou services numériques ?

J. E. J. : Pour nous, le digital est une grande opportunité à saisir et nous misons beaucoup dessus pour l’avenir de notre banque. Que ce soit pour nos processus internes ou pour les produits et services à offrir  à notre clientèle, la digitalisation est aujourd’hui un levier de taille que nous exploitons et exploiterons au maximum. Nous proposons d’ores et déjà une large gamme de produits digitaux répondant aux besoins de la population marocaine et nous travaillons activement pour la digitalisation de l’écosystème agricole, en particulier avec toutes ses composantes. Comme vous le savez, la digitalisation des chaînes de valeur agricoles est aujourd’hui une tendance forte à l’échelle internationale. Pour nous, elle constitue désormais un outil catalyseur qui permet l’amélioration de la performance globale de tous les acteurs du secteur agricole ainsi que la sécurisation et la traçabilité des flux financiers les concernant. Nous souhaitons contribuer à mieux connecter les différentes parties prenantes pour leur permettre de générer plus de valeur ajoutée, et ce au bénéfice final de l’essor du secteur. Autre point important pour nous en matière de vision digitale : l’inclusion financière des petits producteurs et de l’ensemble des populations enclavées. Pour ce volet en particulier, nous considérons que la digitalisation est un levier de croissance qui facilitera l’accès aux services bancaires aux populations du monde rural, ce qui constitue une de nos priorités stratégiques. Une large gamme de produits digitaux a ainsi été déployée par notre banque afin de favoriser cette inclusion et favoriser leur accès au financement. De façon globale, je peux vous dire que nos ambitions dans ce cadre sont très grandes et nous nous donnerons les moyens pour les réaliser et être au plus près des attentes de nos concitoyens. 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 04 Juillet 2022

Déficit hydrique: vers un nouvel épisode de stress

Lundi 04 Juillet 2022

Banques: hausse des dépôts de 4,9% à fin mai

Lundi 04 Juillet 2022

Urgences Économiques. Est-il urgent de nationaliser la SAMIR ?

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux