Startups: le Maroc très loin des leaders africains

Startups: le Maroc très loin des leaders africains

Le Maroc n’a attiré que 17 millions de dollars en 2023, soit une part de 0,4% du financement total des startups en Afrique. Leader du continent, le Kenya a levé 800 millions de dollars.

En 2023, le Maroc a enregistré une performance décevante dans le domaine entrepreneurial. Selon le rapport annuel d'  «Africa : The Big Deal», le Royaume a attiré seulement 17 millions de dollars, représentant une maigre part de 0,4% du financement total des startups en Afrique. Un examen plus approfondi met en évidence la distance qui sépare le Maroc des trois premiers pays du continent, dont les performances financières ont été exceptionnelles.

Le Kenya a émergé en tant que leader indiscutable, levant un montant colossal de 800 millions de dollars en 2023. Des entreprises innovantes telles que M-Pesa, la plateforme de paiement mobile, et Twiga Foods, la plateforme de distribution agricole, ont joué un rôle clé dans le succès du pays. L'Égypte a également connu un succès financier notable en attirant 640 millions de dollars. Des acteurs majeurs comme Swvl, le service de transport en commun, et Vezeeta, la plateforme de réservation de rendez-vous médicaux, ont contribué significativement à la position de l'Égypte.

L'Afrique du Sud, avec ses 600 millions de dollars levés, s'est distinguée par la diversité de ses secteurs. Des startups telles que Jumo, la plateforme de services financiers, SweepSouth, la plateforme de services à domicile, et Aerobotics, la startup d'agriculture de précision, ont contribué à la dynamique du entrepenariale du pays. Ces montants colossaux soulignent la disparité marquée entre le Maroc et ses concurrents, mettant en lumière la nécessité pour le pays de relever des défis significatifs pour se positionner favorablement dans le paysage entrepreneurial africain.

Des actions stratégiques, telles que le renforcement du cadre réglementaire, la facilitation de l'accès au financement ou encore le développement des compétences sont cruciales pour que le Maroc, positionné à la 14ème place sur le continent, puisse tirer pleinement parti du potentiel du continent africain. A noter que le rapport «Africa : The Big Deal» met en évidence la concentration importante du financement des startups africaines, avec 10 pays représentant 97% du total et 10 start-ups contribuant à hauteur de 54%. Il préconise par ailleurs une diversification accrue sur le plan géographique et sectoriel, ainsi qu'une meilleure inclusion des femmes et des jeunes dans l'écosystème entrepreneurial. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 29 Fevrier 2024

Forum EMI-Entreprises : regards croisés sur l'innovation et la croissance au Maroc

Vendredi 23 Fevrier 2024

L'Europe et l'Afrique du Nord face à des vagues de sécheresse sans précédent

Vendredi 23 Fevrier 2024

Maroc: le commerce domine le paysage entrepreneurial en 2023

Dimanche 18 Fevrier 2024

Dynamique entrepreneuriale: le «Global Entrepreneurship Monitor» fait escale à Casablanca

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux