PLF 2024: le point sur la promotion de l’employabilité

PLF 2024: le point sur la promotion de l’employabilité

L’amélioration de l’emploi et de l’entrepreneuriat au Maroc, à travers des programmes tels que «Awrach» ou «Ana Moukawil», fait partie des priorités du gouvernement Akhannouch.

 

Par M. A. O.

Afin de promouvoir l’employabilité et l’insertion économique des jeunes et favoriser leur passage à l’acte d’entreprendre, le gouvernement a lancé au cours de ces dernières années une batterie de mesures, par le biais notamment des programmes «Awrach» et «Ana Moukawil». Ces initiatives, destinées à insérer des centaines de milliers de personnes à travers le Royaume, seront maintenues en 2024. Récemment rendue publique, la note de présentation du projet de Loi de Finances 2024 rappelle qu’il a été procédé au lancement de la 2ème édition du programme Awrach, dans la perspective d’atteindre l’objectif de créer 250.000 postes d'emploi directs à I'horizon 2023.

En effet, le programme Awrach se décline en deux composantes. D’abord, celle liée aux chantiers généraux temporaires, et qui prévoit I'insertion des personnes ayant des difficultés d'accès au marché du travail et celles ayant perdu leur emploi suite au Covid19, dans les associations et les coopératives locales. A cet égard, I'Etat prend en charge, durant la période du chantier, le salaire mensuel des bénéficiaires à hauteur du SMIG, la part patronale des cotisations sociales, les frais d'assurance contre les accidents du travail, en plus des frais d'encadrement des bénéficiaires assurés par lesdites associations et coopératives. Concernant la deuxième composante, elle s'applique aux chantiers d’appui à l’insertion durable. Elle vise particulièrement les personnes non diplômées, qui sont employées par les entreprises, les coopératives, les associations et les TPE dont le chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas 10 millions de dirhams au cours des 3 dernières années.

Ainsi, I'Etat prend en charge la prime à l'emploi fixée à 1.500 dirhams par mois et par personne insérée, versée à l'employeur par la CNSS pour une durée de 9 mois. Awrach 2 a intégré plusieurs nouveautés visant à renforcer l'insertion économique des jeunes, notamment en permettant aux bénéficiaires de la prime d'emploi de disposer d'un renforcement de leurs compétences à travers des formations financées par l'Etat. En outre, une part de 20% des chantiers provisoires a été réservée aux chantiers prioritaires qui prennent en considération I'impact positif sur la population et son environnement et l'impulsion des objectifs des politiques publiques en matière de santé, d'éducation, de développement territorial, d'autonomisation de la femme et de promotion de catégories spécifiques. S’agissant du financement dudit programme, une enveloppe budgétaire de 2,25 milliards de dirhams a été mobilisée au titre de I'année 2023. Pour ce qui est du programme Ana Moukawil, ce dernier vise, rappelons-le, à accompagner à l'horizon 2026, 100.000 entrepreneurs, porteurs de projets, auto-entrepreneurs, unités économiques informelles et TPE souhaitant intégrer l'économie structurée.

Ana Moukawil propose trois offres. Premièrement, un accompagnement technique qui consiste en la prise en charge par I'Etat de 90% du coût des besoins en assistance technique des TPE, dans la limite d'un plafond de 100.000 dirhams par TPE, réalisant plus d'un million de dirhams de chiffre d'affaires. Il concerne, notamment, l'accès au capital et à l'expertise ainsi que le renforcement de leurs capacités de gestion. Deuxièmement, un appui aux auto-entrepreneurs prévoyant des prestations individuelles en gestion et management, la prise en charge des activités comptables fiscales, administratives et juridiques, ainsi que des formations collectives de renforcement de capacités par groupe de 10 personnes en moyenne à hauteur de 2.000 dirhams par bénéficiaire. Troisièmement, un appui à la reconversion vers le secteur formel, qui prévoit notamment l'octroi d'une subvention pour l'accès au local, l'octroi de prestations individuelles dans la limite d'un plafond de 10.000 dirhams pour les prestations d'assistance conseil, la prise en charge des activités comptables fiscales, administratives et juridiques, ainsi que l'octroi de prestations collectives de renforcement de capacités. 

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 14 Juin 2024

Festival Mawazine: culture, diplomatie, économie et impact social

Vendredi 14 Juin 2024

Forum de Paris sur la paix: une plateforme de discussions sur les «Transitions justes»

Jeudi 13 Juin 2024

Maroc météo : fortes rafales de vent avec chasse-poussières vendredi et samedi dans plusieurs provinces

Jeudi 13 Juin 2024

Fonds Mohammed VI pour l'investissement : 300 millions de DH engagés à ce jour

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux