Direction administrative et financière: BDO lance un baromètre

Direction administrative et financière: BDO lance un baromètre

À l’ère du tout numérique, les DAF doivent allier une expertise financière approfondie à des compétences dans les domaines de la transformation digitale.

Le baromètre permettra d’avoir un regard complet sur les manquements et les ajustements à apporter en matière d'appropriation du digital.

 

Par M. Diao

L a direction administrative et financière (DAF) est une structure névralgique pour toute entreprise, quelle que soit la taille. En matière de business, les finances constituent le nerf de la guerre. L’essor d’une PME est intimement lié à la bonne gestion administrative et financière, dont le DAF est le principal responsable.

C’est dans ce sens qu’en prélude au lancement de sa formation, le certificat sur «le leadership financier et la transformation digitale», en cobranding avec le Groupe ISCAE, BDO a lancé récemment le baromètre des DAF dans la capitale économique. Étant conscient de la fragilité de ce monde pouvant être définie par l’acronyme VUCA (volatile, incertain, complexe et ambigu), BDO compte mettre à la disposition des leaders financiers du Maroc, du Sénégal et de la Côte d’Ivoire cet outil. En clair, d’après le cabinet de conseil, le baromètre servira de boussole afin de permettre aux leaders financiers de mieux appréhender le monde complexe et d’avoir un meilleur impact au service de l’entreprise et de la cité.

«Il est aujourd’hui essentiel que les DAF s'appuient sur les basiques pour assurer la résilience et la capacité à réagir face à ces incertitudes. À l’ère du tout numérique, les DAF doivent allier une expertise financière approfondie à des compétences dans les domaines de la transformation digitale», confie le président de BDO Maroc, Zakaria Fahim. Notons que l’image du directeur financier a profondément évolué au sein des entreprises et organisations. Qu’il soit DF, DAF ou CFO, l’homme-orchestre des finances de l’entreprise est désormais largement perçu comme un business partenaire. Alors qu’on le challengeait jadis essentiellement sur la fiabilité du reporting «brut», c’est bien l’analyse de la performance et même le prédictif qui sont au menu des échanges au plus haut niveau.

Du côté de BDO Maroc, l’on affirme que la contribution du directeur financier va encore se valoriser dans les années à venir. Les innovations émanant de l’écosystème de la fintech alimentent à jet continu sa capacité à comprendre et à prévoir. Le patron de BDO Maroc fait savoir que les directeurs financiers font preuve d'une grande autosatisfaction concernant leurs domaines historiques de prédilection, à savoir la maîtrise de la trésorerie, l'information financière ainsi que la gestion du haut de bilan et des financements.

En revanche, la transformation digitale provoque une grande frustration chez les directeurs financiers. Ainsi, le baromètre permettra d’avoir un regard complet sur les manquements et les ajustements à apporter en matière d'appropriation du digital à la direction financière, au service de la performance de l'entreprise. Le Maroc, le Sénégal et la Côte d’ivoire ont un dénominateur commun, celui d’un tissu entrepreneurial dominé à plus de 90% par des TPME. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 18 Mai 2024

Inclusion financière: «Il y a une résistance sérieuse à l’amélioration des offres bancaires»

Jeudi 16 Mai 2024

Kaspersky : augmentation des attaques sur les applis bancaires en 2023

Samedi 11 Mai 2024

Epargne et placements: «Les marchés réagissent de manière excessive à l’inflation US»

Vendredi 10 Mai 2024

Finance du futur : de nouveaux modèles pour une Afrique en mutation

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux